Koesio a bouclé huit nouveaux rachats en avril

Les derniers rachats réalisés par  Koesio doivent contribuer à l'atteinte du chiffre d'affaires de 1 Md€ que s'est fixé le groupe pour 2024. Crédit photo : D.R.

Les derniers rachats réalisés par Koesio doivent contribuer à l'atteinte du chiffre d'affaires de 1 Md€ que s'est fixé le groupe pour 2024. Crédit photo : D.R.

Avec les dernières acquisitions du mois d'avril, le nombre de rachats effectué par Koesio depuis sa création en 1991 avoisinent désormais les 150 entreprises.

Le serial acquéreur Koesio a frappé fort en avril 2022. En l'espace d'un mois, le groupe a procédé à pas moins de 8 acquisitions dans plusieurs régions de France, principalement dans les domaines de la bureautique et, dans une moindre mesure, des télécoms et de l'IT. S'ajoutant à la croissance organique du groupe, ces opérations doivent contribuer à l'atteinte de ses objectifs qui portent sur la réalisation de 1 Md€ de chiffre d'affaires en 2024, contre 700 M€ aujourd'hui.

En région lyonnaise, c'est le distributeur de solutions d'impression A2L qui est entré dans le giron de Koesio. Principalement partenaire de Ricoh, cette entreprise fondée en 2009 affiche un portefeuille de 1 100 clients auprès desquels elle a placé 1 600 systèmes d'impression sous contrat de maintenance. 92% de ses revenus proviennent de la bureautique, le solde étant issu des solutions documentaires et télécoms.

Koesio devient « numéro un » de la bureautique en Aveyron

Autre bureauticien désormais propriété de Koesio, l'aveyronnais Repro Copy exploite aujourd'hui un parc de 550 matériels d'impression (à 70% sous contrat de maintenance) de marques Konica et Kyocera. Il est installé à Rodez, à proximité immédiate de la société d'informatique 3A Engineering, acquise par Koesio en juillet 2021. Selon les dires du groupe, la prise de contrôle de Repro Copy lui permet de devenir le plus gros acteur de la bureautique en Aveyron avec plus de 1 200 matériels sous contrat.

Plus à l'Est, à Gemenos, dans les Bouches-du-Rhône, Méditerranée Bureautique et sa filiale Digit-Office évoluent à la fois sur les marchés de la bureautique et de l'informatique. Ensemble, elles disposent d'un parc de plus de 1 000 équipements sous contrat, installés principalement chez des PME et des ETI de la région marseillaise.

300 nouveaux clients pour la branche IT de Koesio dans l'Ouest

Quant à elle exclusivement positionnée sur le secteur de l'IT, SBS informatique propose aux TPE et PME des services autour des infrastructures informatiques, du stockage de données, ou encore de la virtualisation et de la sécurité. En activité depuis 2008, ce prestataire de services est basé près de Cholet, à Vezins. Néanmoins, sa zone de de chalandise s'étend à son propre département, le Maine-et-Loire, ainsi qu'à la Vendée et à la Loire-Atlantique. A travers elle, la branche IT de Koesio récupère 300 clients.  « L'intérêt stratégique de cette acquisition est de développer l'activité informatique auprès des TPE-PME de la région Ouest, notamment au travers d'une offre de services managés proche de notre offre BeProactiv », explique Koesio.

Plus au sud, en Nouvelle-Aquitaine, Koesio a racheté les sociétés R2S (Bordeaux) et Reine Telecom (Bordeaux et La Rochelle). La première commercialise des solutions bureautiques et télécoms. Elle gère un parc de 1 754 matériels d'impression sous contrat de maintenance, de marques Konica, Epson et Canon.  Reine Telecom, comme son nom l'indique, se spécialise dans la téléphonie et les réseaux. Elle dispose d'un portefeuille de 4 000 clients dont 300 ont signé des contrats de maintenance.

Koesio Data Solutions se dote d'une présence en IDF

Pour finir, Koesio s'est également renforcé en Île-de-France en mettant la main sur Infoséa (Nanterre) et ses offres de services managés pour PME. Toujours dans la région, le groupe a également acquis le centre de compétences Sage Axantea. Ce dernier va permettre à sa filiale Koesio Data Solutions de disposer d'une implantation en région parisienne.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité