Koésio multiplie (encore) les acquisitions

A l'issue de ses neuf premiers mois d'exercice, le groupe Koésio, présidé par Pieric Brenier, devrait avoir racheté une vingtaine d'entreprises. (Crédit photo : Koésio)

A l'issue de ses neuf premiers mois d'exercice, le groupe Koésio, présidé par Pieric Brenier, devrait avoir racheté une vingtaine d'entreprises. (Crédit photo : Koésio)

Le multispécialiste Koesio a racheté huit entreprises depuis avril dernier et prévoit d'en acquérir encore une douzaine d'ici la fin décembre. Des opérations qui vont notamment contribuer à multiplier par deux ses revenus dans les télécoms.

L'ogre Koésio continue et continuera de mener une stratégie de croissance externe hyperactive. Pour preuve, le distributeur multispécialiste a racheté pas moins de sept entreprises au cours de son premier semestre fiscal 2023-2024, clos à la fin septembre, et devrait en annoncer douze supplémentaires pour le compte de son troisième trimestre. De quoi doper encore le chiffre d'affaires de l'entreprise qui dépasse le milliard d'euros.

Six rachats finalisés dans l'impression

La plupart des acquisitions réalisées au cours de six derniers mois ont porté sur des entreprises spécialisées dans la distribution de copieurs, métier historique et, encore aujourd'hui, principale branche d'activité de Koésio. Le groupe a repris les sociétés LSA (13), ECI (83), Télématique Service (25), Point Bureautique (38), Gamma Bureau (38) et Multi Copie 48 (48). Ensemble, elles lui apportent un chiffre d'affaires additionnel de 8 M€.

Koésio a également mis ses moyens au service du développement de son activité dans l'informatique en mettant la main sur Neva, une entreprise basée en Charente, à Cognac. Elle propose une offre large, comportant notamment des services liés au cloud computing, aux infrastructures et à l'infogérance. Son rachat élargit le périmètre du groupe de 2,3 M€ de revenus et 23 collaborateurs. Koésio a aussi renforcé sa branche télécoms avec la prise de contrôle d'Alcatraz IT (83) et Midi Télécom (31). Ces deux sociétés affichent un chiffre d'affaires cumulé de 7 M€.

Porter les revenus annuels dans les télécoms à 100 M€

Le secteur des télécoms fait d'ailleurs l'objet de toutes les attentions dans le cadre de la stratégie de croissance externe de Koesio. Sur les huit entreprises que le groupe va racheter au cours de son troisième trimestre fiscal, toutes évoluent dans ce secteur. Elles doivent enrichir son effectif de 162 collaborateurs et son chiffre d'affaires de 28 M€. D'ici à la fin de l'exercice en cours, Koésio devrait avoir fait passer ses revenus globaux dans les télécoms à 100 M€, contre moitié moins lors de l'exercice précédent.

Au cours de son troisième trimestre fiscal 2023-2024, Koésio anticipe les finalisations de quatre autres opérations de croissance externe portant sur des acteurs de l'informatique et de l'impression.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

2024, l'année de Windows 11

2024, l'année de Windows 11

Si le parc de PC dans les entreprises françaises fonctionne encore majoritairement sous Windows 10, Microsoft a toutefois fixé la fin de son support le 14 octobre 2025....

Publicité