L' OPA amicale de Capgemini sur Altran est lancée

Dominique Cerutti (à gauche), PDG d'Altran, au côté de Paul Hermelin (à droite), PDG de Capgemini, lors de l'annonce du projet de rachat au siège social de Capgemini le 24 juin 2019 dernier. (Crédit : LMI/MG)

Dominique Cerutti (à gauche), PDG d'Altran, au côté de Paul Hermelin (à droite), PDG de Capgemini, lors de l'annonce du projet de rachat au siège social de Capgemini le 24 juin 2019 dernier. (Crédit : LMI/MG)

Comme prévu, Capgemini a déposé son projet d'OPA amicale sur Altran auprès de l'AMF. Le prix de 14€ proposé correspond à celui indiqué en juin dernier lors de l'annonce du rachat, un prix jugé équitable par l'expert indépendant mandaté par Altran.

Le 24 juin, Capgemini a annoncé son projet de racheter Altran, spécialiste des services d'ingénierie et de R&D, pour accompagner le secteur de l'industrie dans sa transformation numérique. Cette opération devait se poursuivre par une offre publique d'achat amicale qui se met maintenant en place. Le numéro 1 français des services informatiques, a déposé hier auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF) un projet de note d'information relatif à cette OPA qui vise l'intégralité des actions Altran Technologies au prix - annoncé en juin - de 14 euros par action. Cette proposition correspond à une prime de 33% sur la moyenne de trois mois avant l'annonce du 24 juin, dernier jour de cotation.

L'offre est soumise à la condition que Capgemini obtienne au moins 50,10% du capital social et des droits de vote d'Altran sur une base entièrement diluée. Depuis le 2 juillet, le groupe présidé par Paul Hermelin détient déjà 11,43% du capital d'Altran. Le montant de 14 € par action proposé par l'acquéreur a été jugé équitable d'un point de vue financier, selon le cabinet Finexsi, expert indépendant désigné par Altran dont le conseil d'administration a rendu hier un avis favorable sur l'offre et recommandé aux actionnaires du groupe de services d'ingénierie d'apporter leurs actions à l'offre.

Finalisation envisagée à la fin de l'année

Il est envisagé de finaliser l'opération d'ici la fin de l'année 2019. En juillet dernier, l'entrée du fonds activiste Eliott au capital d'Altran avait jeté un trouble après avoir indiqué qu'il n'envisageait pas d'apporter ses titres à Capgemini tout en se laissant le droit de changer d'avis. En se rapprochant, pour porter des solutions communes à leurs clients dans le domaine de l'« Intelligent Industry », les deux entreprises internationales vont constituer un groupe de 17 milliards d'euros de chiffre d'affaires réunissant plus de 265 000 collaborateurs dans le monde.

Si l'opération de rachat aboutit comme prévue, l'intégration opérationnelle devrait commencer à la mi-2020, avait expliqué en juin dernier Paul Hermelin. Par ailleurs, la semaine dernière, le plan engagé à son initiative depuis deux ans pour préparer sa succession managériale a franchi une étape avec la nomination d'Aiman Ezzat au poste de directeur général de Capgemini. Celui-ci succédera le 20 mai 2020 à Paul Hermelin, PDG du groupe depuis 2012, qui conservera le poste de président du conseil d'administration du premier groupe de services IT en France.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité