La situation continue de se dégrader pour le secteur des logiciels et services

Au 24 avril, 70% des entreprises de l'IT avaient déjà réfléchi à un plan de reprise de leur activité. Illustration : D.R.

Au 24 avril, 70% des entreprises de l'IT avaient déjà réfléchi à un plan de reprise de leur activité. Illustration : D.R.

Plus de 80% des dirigeants des éditeurs et des société de services IT s'attendent à une baisse de leur chiffre d'affaires au cours du deuxième trimestre 2020. Le recul moyen anticipé atteint -25%.

La perspective d'un début déconfinement le 11 mai ne suscite pas de regain d'optimisme chez les éditeurs, ESN et sociétés de conseil IT. Sur les 176 chefs d'entreprises interrogés entre les 20 et 24 avril par Syntec Numérique sur l'impact de la crise sanitaire, 81% anticipent une baisse de leur chiffre d'affaires au deuxième trimestre 2020 (de 25,1% en moyenne). Lors de la première édition de l'enquête menée par l'association professionnelle des acteurs du numérique (du 31 mars au 7 avril), 74% des dirigeants envisageaient une chute de revenus entre avril et juin et prochains, de 22,9% dans l'ensemble. Cette projection s'explique par plusieurs facteurs, en commençant par la suspension ou l'annulation de 60% des projets démarrés avant l'éclatement de la crise du Covid-19. En outre, les prévisions de prise de commandes d'avril à juin 2020 sont en baisse en raison de la pandémie pour 95% des répondants.

23,8% des collaborateurs en chômage partiel

Pour limiter les effets délétères du contexte su leur activité, les société de services et les éditeurs ont largement recours aux dispositifs de soutien mis en place par le gouvernement. 23,8% des salariés du secteur (120 000 personnes) ont ainsi été mis en chômage partiel. Ce nombre été quasiment multiplié par deux depuis début avril, tous les dossiers ayant été déposés depuis dans les DIRECCTE. 99% des entreprises ont eu recours au télétravail, permettant ainsi à 415 650 collaborateurs de poursuivre leur mission de la sorte. Seuls 11 800 salariés travaillent toujours sur site. Ils étaient encore deux fois plus nombreux le 2 avril. Au chapitre des autres dispositifs mis en place, ceux permettant de maintenir la trésorerie à flot ont rencontré le succès le plus important. 60% des chefs d'entreprises ont eu ou pourraient avoir recours au délais de paiement d'échéances sociales ou fiscales, et plus de 4 sur 10 aux prêts garantis par l'Etat.

Le redémarrage s'étalera sur plusieurs mois

Les dirigeants se projettent aussi vers la sortie de crise. Au moment du sondage, ils étaient 70% à avoir déjà réfléchi à un plan de relance de leur activité. Ils sont aussi 95% à anticiper une accélération de la transformation numérique dans les entreprises à la suite à la pandémie de Covid19. De quoi peut-être permettre au secteur de bénéficier d'une reprise plus solide que d'autres. Plus de la moitié des dirigeants estime que le redémarrage de l'activité sera progressif et étalé sur plusieurs mois.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité