LDLC a sacrifié sa rentabilité à ses investissements

Olivier de la Clergerie, Directeur général du Groupe LDLC : « La nette amélioration des performances au second semestre et le maintien de la marge brute à un niveau élevé constituent des éléments encourageants qui témoignent de la solidité de nos activités et de la mobilisation de nos équipes. »

Olivier de la Clergerie, Directeur général du Groupe LDLC : « La nette amélioration des performances au second semestre et le maintien de la marge brute à un niveau élevé constituent des éléments encourageants qui témoignent de la solidité de nos activités et de la mobilisation de nos équipes. »

L'implantation de LDLC en Espagne et la création de son équipe BtoB parisienne ont contribué à une perte annuelle de 4,3 M€ pour le groupe de distribution IT.

LDLC a fini l'année dans le rouge. Pour le compte de son exercice 2018-2019 (clos le 31 mars), le revendeur affiche 4,3 M€ de pertes d'exploitation alors qu'il dégageait 8,7 M€ de bénéfices opérationnels un an plus tôt. Quant à son résultat net, il ressort aussi à -4,3 M€ contre 5,4 M€ lors de l'exercice 2017-2018. L'entreprise explique ses pertes opérationnelles par le développement de nombreux projets (évolution du SI et des plates-formes informatiques, implantation en Espagne, création d'une équipe BtoB à Paris...) au premier semestre. Le résultat opérationnel du deuxième semestre était en effet presque à l'équilibre (-100 K€).

+34,4% de croissance pour l'activité BtoB

En termes de chiffre d'affaires, le groupe a également fait moins bien que lors de son exercice précédent où ses revenus avaient cru de 25,5%. Lors de l'exercice écoulé, ses facturations ont progressé de 7,5% à 507,5 M€. L'entreprise a pourtant bénéficié de l'intégration du groupe OLYS dans ses comptes au 31 mars 2018. Elle lui a néanmoins permis de faire croître son activité BtoB de 34,4% (+2% à périmètre constant) à 162,2 M€. Ses revenus ont atteint 335,9 M€ (-1,2%) sur le marché BtoC. Les 42 magasins que le groupe avait déployés en France et en Espagne au 31 mars 2019 ont représenté 60 M€.

Un plan d'économies de près de 5 M€

LDLC entend renouer avec « des niveaux de croissance et de rentabilité plus conformes avec ses performances historiques » pour le compte de son exercice en cours. Dans cette optique, il a pris différentes mesures de baisse de ses couts. 150 K€ seront économisés via des synergies entre différentes entités du groupe. Des actions engagées au second trimestre du dernier exercice doivent permettre de réduire ses charges de personnel de 3,5 M€. Enfin, une revue de ses contrats avec ses prestataires devrait générer 1,2 M€ d'économies par an.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité