Le Breizh Cloud de Safeo et Pebsco est attendu fin février

D’une surface de 144 m², la salle du datacenter peut accueillir 52 baies de type Conteg 48U. (Crédit : D.R.)

D’une surface de 144 m², la salle du datacenter peut accueillir 52 baies de type Conteg 48U. (Crédit : D.R.)

Les deux entreprises d'hébergement, infogérance et de sécurité des données, Safeo et Pebsco, vont ouvrir un cloud privé 100% breton - Breizh Cloud - d'ici la fin février. Destinée aux entreprises exclusivement, l'offre entend garantir l'hébergement local des données de leurs clients.

Un logo qui rappelle un triskèle et un nom où figure le terme Breizh, le service cloud privé breton Breizh Cloud est directement identifiable à sa région. Et pour cause, les deux sociétés, Pebsco et Safeo, qui le lanceront à la fin du mois en ont fait le fer de lance de leur communication. Toutes deux sont des hébergeurs et infogéreurs et ont fait le constat que les services cloud soulèvent des questions importantes sur la sécurité et le devenir des données stockées dans celui-ci.

Aymeric de Villeneuve (Pebsco) et Christophe Plessis (Safeo) ont donc voulu mettre en place un service cloud privé 100% local pour répondre à ces questions. Hébergé dans le datacenter brestois de Pebsco, c'est Safeo qui a développé la solution. Le Breizh Cloud offre une plateforme de services IaaS et PaaS en environnement VMWare HA. Le tout sécurisé par un firewall.

Une dizaine d'entreprises intéressées D'une surface de 144 m², la salle du datacenter peut accueillir 52 baies de type Conteg 48U, disposées en couloir thermique basé sur la séparation complète des flux d'air chaud et froid. La société Safeo n'a pour le moment investit que dans une seule baie pour y héberger sa plateforme cloud privé. Environ 100 000 € ont été nécessaire pour le matériel, le paramétrage, la mise en service, la location de la baie et le transit IP.

Les contrats de location auprès de Safeo sont d'une durée de 24 à 36 mois. Christophe Plessis, co-fondateur en charge du développement commercial de l'entreprise, nous indique que la société se déplaçait directement auprès de potentiels clients depuis décembre dernier. Aujourd'hui, il annonce avoir une dizaine d'entreprises intéressées. Ce sont principalement des ETI qui n'ont pas de service informatique dédié en leur sein et qui souhaite sous-traiter. L'ouverture officielle du service sera le 26 février.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité