Le chiffre d'affaires de VMware a stagné au troisième trimestre

Le chiffre d'affaires stagnant de VMware au 3e trimestre 2023 ainsi que le résultat net moins élevé que l'an passé sont conformes aux attentes du groupe selon le CEO de VMware, Raghu Raghuram. (crédit : VMware)

Le chiffre d'affaires stagnant de VMware au 3e trimestre 2023 ainsi que le résultat net moins élevé que l'an passé sont conformes aux attentes du groupe selon le CEO de VMware, Raghu Raghuram. (crédit : VMware)

Pour son troisième trimestre fiscal 2023, VMware a dégagé un chiffre d'affaires stable sur un an à 3,21 Md$ pour un résultat net de 231 M$ en baisse d'un exercice à l'autre. Le groupe n'a pas donné de prévisions financières.

Dans un contexte de marché tendu par les multiples crises à répétition et le début d'une vague massive de licenciements parmi les acteurs majeurs de l'IT, comment se porte VMware ? La dernière annonce de ses résultats financiers portant sur son 3e trimestre fiscal 2023 est loin du feu d'artifice. « Les résultats du troisième trimestre sont conformes à nos attentes », a fait savoir le CEO de VMware, Raghu Raghuram. Dans le détail, cela donne un chiffre d'affaires de 3,21 Md$ pour ces trois derniers mois en hausse anecdotique de 0,63 % sur un an. Le résultat net du groupe est bel et bien toujours dans le vert (+231 M$), mais toutefois en baisse par rapport à l'an passé à même époque (+398 M$).

L'évolution de l'activité en faveur des abonnements et du SaaS se poursuit avec désormais 988 M$ tirés de ce mode de facturation contre 820 M$ auparavant. A l'inverse, le volume de facturation issu de la vente de licences décroît, passant de 710 à 621 M$ d'une année sur l'autre. « La combinaison des revenus d'abonnement, de SaaS et de licence s'est élevée à 1,61 Md$ pour le troisième trimestre, soit une augmentation de 5 % par rapport au troisième trimestre de l'exercice 2022 », a précisé VMware.

Des investissements R&D en hausse

De leur côté, les revenus issus des services se sont légèrement tassés (1,6 Md$ versus 1,66 Md$). « En continuant à répondre aux besoins changeants de nos clients, nous avons augmenté notre combinaison de revenus d'abonnement et de SaaS à 31 % de nos revenus totaux ce trimestre », a par ailleurs précisé Zane Rowe, vice-président exécutif et directeur financier de VMware.

Dans ce contexte financier atone, VMware a toutefois fait progresser ses investissements R&D qui sont passés sur un an de 768 à 832 M$, sachant que le groupe poursuit la mise sur le marché de solutions attractives, comme dernièrement vSphere 8 qui supporte maintenant les DPU. Aucune indication concernant l'évolution des revenus du groupe n'a cependant été indiquée : le rachat par Broadcom annoncé en mai dernier (mais pas finalisé, car soumis aux différentes approbations réglementaires) y est sans doute pour beaucoup.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité