Le marché des semiconducteurs attendu en hausse de 13,7% en 2022

Sur le marché de la mémoire, IDC prévoit que les revenus issus des ventes de DRAM et de modules flash progresseront respectivement de 18% et 26% cette année. Crédit photo : D.R.

Sur le marché de la mémoire, IDC prévoit que les revenus issus des ventes de DRAM et de modules flash progresseront respectivement de 18% et 26% cette année. Crédit photo : D.R.

Les ventes de semiconducteurs devraient atteindre 661 Md$ cette année. La pénurie de composants fait toujours rage mais l'approvisionnement semble prendre le chemin d'un retour à la normale à compter de fin 2022 début 2023.

Le cocktail pénurie et forte demande entraîne une hausse des prix qui continue de faire les beaux jours du marché mondial des semi-conducteurs. IDC prévoit que le chiffre d'affaires du secteur atteindra 661 Md$ en 2022, soit une hausse de 13,7% d'une année sur l'autre. Cette croissance serait d'autant plus notable que le marché a déjà progressé de 25% en 2021. Il était alors principalement stimulé par les besoins des fabricants de smartphones 5G, de consoles de jeux, de points d'accès sans fil, de wearables et d'équipements pour data centers. Le cabinet d'études s'attend à ce que l'addition de ces dépenses continue de croître cette année, mais à un rythme plus modéré, sous l'effet d'une tendance à la réduction des ventes de produits finis aux particuliers.

 Un risque de surcapacité en 2023

Les industriels intégrant dans leurs produits des semi-conducteurs conçus à partir de processus de gravure anciens (40 nanomètres et plus) sont les plus impactés par la pénurie de composants. Certains ont dû ralentir leurs lignes de fabrication ou retarder la commercialisation de nouveaux produits. IDC anticipe que la production front-end de composants (conception des wafers et gravure des puces en masse sur ces supports) parviendra à répondre à la demande d'ici le troisième trimestre 2022. La production back-end (découpage des wafers pour l'obtention de processeurs finis et à l'unité) ne devrait atteindre ce stade qu'entre la fin de cette année et la première partie de la suivante. A plus long terme, « la construction de nouvelles usines et les annonces d'investissement vont porter les capacités à des niveaux significatifs et pourraient augmenter le risque de créer une surcapacité après 2023 », indique Nina Turner, analyste chez IDC.

Samsung a détrôné Intel en 2021

En attendant de pouvoir être établi pour 2022, le classement mondial des fabricants de semiconducteurs fait apparaître Samsung en première position pour l'année 2021. Le coréen a relégué Intel en seconde position, en profitant de la très forte hausse des ventes de mémoires. Ses revenus dans les semiconducteurs ont représenté 75,8 Md$, contre 57,7 Md$ 12 mois plus tôt. Le reste du classement est composé, dans l'ordre, de SK Hynix, Qualcomm, et Micron. L'an dernier, les 10 premiers fabricants de semiconducteurs ont raflé 58% (+1 point) de la valeur globale du marché. Les 20 premiers s'en sont partagé 76% (+1 point).

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité