le On Demand selon Lotus

(13/06/03) - Division à part entière (et non plus filiale) d'IBM Software Group depuis 2001, Lotus déploie à son tour, On Demand. Chez l'éditeur, la stratégie globale de la maison mère prend l'appellation « Lotus Workplace On Demand » et fait, sans surprise, la part belle au travail collaboratif, et à l'exploitation des informations échangées, y compris de façon informelle. « Aujourd'hui, selon le Giga Group, 80 % des informations existant dans les entreprises ne sont ni structurées, ni gérées, ni stockées ; et sont de surcroît très volatiles. Ce sont par exemple les échanges à travers le chat » explique Emmanuel de Guillebon, directeur de Lotus pour la Région Ouest (France, Bénélux). Et c'est justement sur ces 80 % d'informations peu ou mal exploitées que va se concentrer Lotus dans le cadre de sa nouvelle feuille de route. Pierre angulaire, « de Workplace On Demand », « Workplace », un portail collaboratif, basé sur un socle Websphere (autre division du Software Group ) ; au sein duquel viennent s'insérer différents composants fonctionnels (logiciels) : messagerie, agenda, bureautiques... issus des laboratoires de Lotus, « ou d'autres éditeurs précise Patrice Fontaine responsable marketing Lotus France. « A différents instants de la journée, les différents collaborateurs d'une entreprise, ont des besoins fonctionnels différents » poursuit Patrice Fontaine. « C'est ce besoin que nous voulons satisfaire avec Workplace, en leur permettant d'accéder facilement aux bonnes fonctions aux bons moment ». Annoncée l'an dernier, à l'occasion des 20 ans de Lotus, la stratégie On Demand de l'éditeur commence donc à prendre corps. En effet, non seulement Workplace est disponible, mais Lotus a récemment lancé Lotus Workplace Messaging, une messagerie, commercialisée au tarif maximum de 1 € par mois et par utilisateur (hors coût d'infrastructures), destinée justement à la grande masse des « travailleurs » qui n'ont pas actuellement accès à ce type d'outils. Lotus annonce par ailleurs au moins six annonces majeures de nouvelles versions et produits pour l'année en cours. « L'intégralité de notre offre va faire l'objet de nouvelles moutures de façon à s'intégrer dans la nouvelle politique et à pouvoir etre exploitée au sein de Workplace » conclut Emmanuel de Guillebon.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité