Le taux d'adoption de Windows 11 stagne

Le taux d'installation de Windows 11 mesuré par AdDuplex indique un ralentissement du niveau d'adoption de Windows 11 en mars. (Crédit : AdDuplex)

Le taux d'installation de Windows 11 mesuré par AdDuplex indique un ralentissement du niveau d'adoption de Windows 11 en mars. (Crédit : AdDuplex)

Au mois de mars 2022 l'adoption de Windows 11 semble stagner autour des 20% selon AdDuplex. Microsoft affirme malgré tout que l'adoption de son dernier système d'exploitation a été plus rapide que celle de Windows 10.

D'après des données récentes de plusieurs sources dont celle d'AdDuplex le taux d'adoption de Windows 11 a baissé et il se maintient désormais à un niveau assez faible qui évolue peu. En mars 2022, le taux d'adoption de Windows 11, lancé en octobre 2021 par Microsoft, se situait à 19,4 % en termes « d'usage global », soit une augmentation de plus de 10 points depuis le début du mois de décembre 2021. Selon AdDuplex, 0,6 % d'utilisateurs supplémentaires tournent sur une version Insider de Windows 11. Toujours selon la régie publicitaire spécialisée dans les applications et jeux du Microsoft Store basée en Lituanie, le dernier OS de Microsoft n'a cependant gagné que 0,1 point de part de marché d'un mois sur l'autre.

Si, en décembre, l'adoption de Windows 11 mesurée par AdDuplex atteignait presque 9 %, ce chiffre contrastait fortement avec celui publié à l'époque par le fournisseur Lansweeper, selon lequel le taux d'adoption de la nouvelle plate-forme était plutôt inférieur à 1 %. La firme de Redmond avait fait pression pour que les utilisateurs passent à Windows 11, mais l'écrasante majorité d'entre eux ont choisi de conserver la version précédente. Sur environ 80 % d'utilisateurs de Windows, la majorité d'entre eux exécute toujours les mises à jour N21U (21H2) publiée en novembre 2021 (28,5 %), et Windows 10 M21U (21H1) publiée en mars 2021 (26,5 %). Les 25 % restants font tourner cinq autres itérations plus anciennes de Windows 10. « La plupart des clients commerciaux ne se sont pas vraiment précipités vers le nouvel OS, et le taux d'adoption de ces utilisateurs ne devrait pas changer avant 2023 », a déclaré Stephen Kleynhans, vice-président de la recherche chez Gartner.

Des mises à jour décalées sur un grand nombre de systèmes

Malgré tout, M. Kleynhans estime qu'il est « un peu » tôt pour tirer des conclusions sur le succès de Windows 11. « Même si, techniquement, la mise à jour du système d'exploitation date d'il y a six mois, un très grand pourcentage de machines se sont vu proposer la mise à jour qu'il y a deux mois seulement », a-t-il tempéré. « Le taux d'installation actuel ne reflète probablement que l'évolution normale du marché telle qu'elle se situe généralement les premiers mois après la sortie de toute nouvelle version du système d'exploitation et il n'est pas forcément révélateur de quelque chose de problématique », a-t-il ajouté. « De fait, ce niveau d'adoption de Windows 11 est très similaire à celui que l'on avait constaté un an après la sortie de Windows 10, mais aussi celle de Windows 7 et de Windows XP », a déclaré M. Kleynhans.

Pour le grand public, l'adoption du système d'exploitation a davantage à voir avec les ventes de PC, y compris les machines livrées nativement avec Windows 11. « Pour la plupart des utilisateurs qui ne sont pas spécialement fans de PC, la mise à jour n'est pas vraiment leur priorité, et ils ne chercheront pas à passer activement à la version suivante. Tant que l'éditeur n'incitera pas davantage à la mise à niveau, ou du moins ne commercialisera pas plus agressivement son dernier OS auprès des utilisateurs de machines éligibles, les choses vont forcément stagner un peu », a encore déclaré Stephen Kleynhans. « Je pense que Microsoft cherchera à commercialiser la mise à jour de manière plus agressive au cours des prochains mois et qu'elle commencera vraiment à la pousser à l'automne », a ajouté le vice-président de la recherche de Gartner.

Un rythme d'adoption multiplié par 2 comparé à Windows 10 selon Microsoft

Pour sa part, l'éditeur a déclaré avoir constaté une forte demande et une préférence pour Windows 11, les gens acceptant l'offre de mise à niveau vers Windows 11 à un rythme deux fois plus élevé que celui observé pour Windows 10, selon un billet de blog publié en janvier par Panos Panay, chef de produit pour les terminaux Windows de Microsoft. La mise à niveau est proposée gratuitement pour les anciens systèmes éligibles. Les utilisateurs peuvent vérifier si la mise à niveau est disponible en utilisant l'outil de compatibilité  de l'OS, PC Health Check.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité