Le toulousain Objectif Libre essaime à Paris

Christophe Sauthier, le CEO d’Objectif Libre

Christophe Sauthier, le CEO d’Objectif Libre

La société de services en logiciels libres ouvrira le 1er mars une agence dans le 2ème arrondissement de Paris.

Crée en 2009, Objectif Libre a développé son expertise sur le marché de l'infrastructure système open source. Une stratégie de niche qui lui vaut aujourd'hui d'être référencé dans le Top 20 mondial des contributeurs OpenStack*. « Paradoxalement, alors que nous réalisons l'essentiel  de notre activité à l'échelle nationale,  nous avons  un déficit de notoriété lié à notre implantation régionale. Notre agence parisienne va donc nous offrir  de la visibilité et nous rapprocher de nos clients et de nos partenaires », explique Christophe Sauthier, le CEO d'Objectif Libre.
Concrètement, cette nouvelle antenne ouvrira ses portes le 1er mars dans le 2ème arrondissement de Paris avec 2 personnes : un responsable d'agence, en charge de développer le portefeuille de clients et le réseau de partenaires (constructeurs, éditeurs...) et un directeur technique. Une seconde embauche technique est programmée d'ici juin. 

Objectif cloud

Si Objectif Libre a réalisé sur son exercice 2014 (clos fin juin) près de 50 % de son chiffre d'affaires dans l'écosystème OpenStack (250 K€ sur un CA global de 510 K€), ce ratio devrait évoluer à la hausse cette année. « Nous visons pour 2015 le seuil des 700 K€ de CA, dont 400 K€ autour des projets OpenStack », précise Christophe Sauthier.

Pour atteindre ces objectifs, la SSLL mise notamment sur CloudKitty, un composant additionnel à OpenStack permettant d'analyser le coût d'utilisation d'un cloud. Lancée en novembre à Paris, à l'occasion de l'Openstack Summit, cette offre est en l'occurrence une première mondiale. Depuis, plusieurs projets sont en cours de déploiement, notamment au sein du Groupe La Poste ou chez l'opérateur E-téra, où Objectif Libre finalise la mise en place d'une infrastructure de cloud public, basée sur OpenStack et intégrant Cloudkitty. « Nous proposerons dans les mois à venir de nouveaux services de formation, de support et de développement spécifique autour de Cloud Kitty qui, nous l'espérons, deviendra un composant officiel de OpenStack », ajoute Christophe Sauthier. Pour promouvoir cette offre, la SSLL exposera à l'Openstack Summit de Vancouver au mois de mai.


En partenariat avec

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité