Les 12 annonces à retenir du WWDC 2019 d'Apple

Prrocesseur Xeon 28 coeurs, 1.5To de mémoire, 8 ports PCIe et nouvelle architecture graphique sont au menu du dernier Mac Pro présenté par Apple le 3 juin lors de son événement WWDC 2019. (Crédit : Roman Loyola/IDG)

Prrocesseur Xeon 28 coeurs, 1.5To de mémoire, 8 ports PCIe et nouvelle architecture graphique sont au menu du dernier Mac Pro présenté par Apple le 3 juin lors de son événement WWDC 2019. (Crédit : Roman Loyola/IDG)

La dernière conférence mondiale des développeurs d'Apple WWDC 2019 organisée du 3 au 7 juin à San José, Californie, est marquée par plusieurs grosses annonces pour l'IT d'entreprise, dont un Mac Pro avec écran XDR, un système d'exploitation dédié pour l'iPad, et un iOS 13 remanié.

Lors d'une keynote de 2h30 ce lundi 3 juin, Apple a fait de nombreuses annonces, dont un nouveau Mac Pro, un système iOS 13 fortement remanié, un nouvel iPadOS et des changements à venir sur macOS « Catalina ». Beaucoup d'entre elles concernent les utilisateurs d'entreprise : voici donc un résumé des plus importantes.

Un Mac Pro survitaminé avec écran XDR

Le Mac Pro d'Apple est extrêmement attractif pour les utilisateurs expérimentés. Au regard des spécifications techniques attendues (processeur Xeon 28 coeurs, 1.5To de mémoire, 8 ports PCIe, nouvelle architecture graphique...), la firme à la pomme espère bien encore montrer que sa plate-forme est capable de tout prendre en charge. Par exemple, elle permet de gérer plus de 1 000 pistes audio dans Logic, d'exécuter trois flux vidéo 4K simultanément en temps réel. Il est même possible de créer des configurations Mac Pro pour un espace rack. Apple revendique, à raison, un écosystème qui couvre l'ensemble de l'environnement, depuis la création jusqu'à la consommation. Certes, cette puissance a un prix : le Mac Pro d'entrée de gamme avec l'écran Pro Display XDR qui l'accompagne (également très haut de gamme) coûteront environ 12 000 dollars HT. À ce tarif, on peut dire que ce n'est pas vraiment un Mac de loisir.


Le Mac Pro d'entrée de gamme avec l'écran Pro Display XDR qui l'accompagne -ci-dessus) coûterait environ 12 000 dollars HT mais l'addition pour une configuration haut de gamme pourrait dépasser plusieurs dizaines de milliers d'euros. (crédit : Apple)

Des applications Mac exécutables sur iPad

Sidecar permet d'utiliser un iPad comme second écran avec un Mac. À part le fait que le partage d'écran peut s'avérer très utile, le vrai changement c'est que Sidecar fonctionne sans fil tant que les appareils sont à moins de 10 mètres les uns des autres. Il permet soit de dupliquer le desktop du Mac en miroir, soit d'utiliser l'iPad comme écran supplémentaire. Cela signifie qu'il est possible d'exécuter des applications MacOS - y compris les puissantes applications d'un Mac Pro - en utilisant l'iPad pour contrôler ce qui se passe. Cette fonctionnalité sera utile pour ceux qui travaillent avec plusieurs appareils Apple et particulièrement utile pour les ingénieurs de studio, les chercheurs, ou toute personne qui souhaitait exécuter des applications Mac sur iPad. La prise en charge de L'Apple Pencil signifie également que l'on peut utiliser l'iPad comme tablette graphique avec le Mac.

Un OS iPad dédié

L'iPad hérite de son propre système d'exploitation dédié, iPadOS. Ce système d'exploitation très performant est doté de fonctions qui rendent l'appareil encore plus productif. En particulier, iPadOS hérite d'une itération améliorée de Split View, il permet de changer d'application dans Slide Over tout en continuant à utiliser l'application principale, et - enfin ! - il prend en charge les clés USB externes. (Les disques USB apparaissent comme un élément dans l'application Fichiers, comme les données stockées sur un serveur de fichiers Message Block SMB). Même si Apple n'a pas insisté là-dessus pendant sa longue keynote d'ouverture, le support de la souris sera disponible en option dans les paramètres d'Accessibilité.

Des apps certifiées pour macOS Catalina

Autre élément de protection à venir : toutes les applications devront être certifiées par Apple pour fonctionner sur macOS Catalina, y compris les apps vendues et distribuées en dehors de l'App Store. Cela signifie que les utilisateurs d'entreprise devront s'assurer que leurs propres applications sont certifiées en approuvant l'usage de Catalina sur leur parc de machines Mac.

Des améliorations de performance pour iOS 13

En plus des nouvelles fonctionnalités, Apple continue d'améliorer la structure de son système iOS. La firme promet des améliorations de performances de 30 % et des lancements d'applications beaucoup plus rapides, grâce également à des applications 60 % plus légères. Cette réduction de taille présente plusieurs avantages, notamment la possibilité de stocker plus de photos et de vidéos dans les iPhones. Les apps seront analysées par les modèles d'apprentissage machine d'Apple, lesquels fonctionnent désormais sur l'ensemble des produits de l'entreprise tout en préservant la confidentialité. Apple a également fait remarquer que 85 % des appareils iOS actuels tournaient sous iOS 12, alors que seulement 10 % des appareils Android utilisaient actuellement Pie.


Pour iOS 13, Apple promet des améliorations de performances de 30 % et des lancements d'applications beaucoup plus rapides. (crédit : Jason Cross/IDG)

Un Sign-In Apple pour renforcer la sécurité

La plupart des entreprises peuvent envisager le Sign-In avec Apple. Cette réponse de l'entreprise californienne aux systèmes d'ouverture de session de Facebook et de Google permettra aux utilisateurs d'autoriser l'usage de services et d'applications en toute sécurité sans renoncer à la confidentialité. Il semble que la fonction s'adresse essentiellement aux consommateurs de technologie et de services et qu'elle vise directement à concurrencer ces rivaux, si l'on prend en compte les prétentions d'Apple en matière de protection de la vie privée. Mais elle va aussi plus loin : de nombreuses entreprises déploient aujourd'hui des Macs et des iPhones, et l'authentification avec Apple pourrait devenir un nouveau standard de facto pour accéder de manière ultra-sécuriséE à des applications et à des services d'entreprise.

Swift gagne en rapidité

La nouvelle interface utilisateur Swift UI a été conçue pour faciliter la création d'applications. Elle accélère le développement d'interface utilisateur et demande moins de code, ce qui signifie que l'on peut créer des applications déployables sur toutes les plateformes Apple plus rapidement.

Un nouvel outil « Find my Tool »

Apple a ajouté un nouvel outil Find My Mac à son application Find My Mac (qui combine elle-même Find My Friends et Find My iPhone). Celle-ci fonctionne même quand le Mac est éteint, car il utilise le Bluetooth à faible portée pour communiquer sa position à n'importe quel périphérique iOS situé à proximité. Apple affirme que ce processus est privé et sécurisé, mais le Mac doit être équipé d'une puce T2. Cette fonction signifie également que l'on peut utiliser le verrouillage d'activation. Elle devrait rendre les Mac beaucoup moins attractifs pour les voleurs et contribuer à protéger les données de l'entreprise.

Le contrôle vocal pour toutes les plateformes Apple

Avec le contrôle vocal, l'utilisateur saura de qui provient un message reçu via AirPods et il pourra répondre en utilisant sa voix. Imaginons maintenant ce genre de commande vocale sur Mac, iPad, iPhone. Dès cet automne, le nouvel outil d'accessibilité sera déployé sur toutes les plateformes Apple. Cela promet plus de confort pour la plupart des utilisateurs, mais le contrôle vocal pourrait changer la vie de ceux qui, jusqu'à présent, n'avaient pas accès à la technologie. La commande vocale n'est pas nouvelle, mais l'approche d'Apple semble très intuitive. La commande vocale sera disponible sur Mac, iOS et iPadOS. Le contrôle s'étend même à des gestes comme taper, glisser et faire défiler.

La réalité augmentée dans les tuyaux

Apple a hébergé une démo d'ARKit 3 et une version de Minecraft en réalité augmentée. L'un des points forts concerne la possibilité de placer une personne dans un espace virtuel. Cette technologie peut intéresser des techniciens de service sur le terrain. Ils peuvent ainsi voir comment gérer et résoudre les problèmes dans l'espace virtuel avant d'arriver sur site. Elle pourrait encore servir à anticiper la gestion de crises et de situations d'urgences et tout autre scénario dans lequel de vraies personnes doivent confronter leur réaction à des situations du monde réel. L'ajout de nouvelles bibliothèques d'objets courants et le Reality Kit semblent clairement indiquer qu'Apple prépare le terrain pour des lunettes AR, attendues depuis longtemps.

Un store dédié pour l'Apple Watch

Apple Watch pourra exécuter et installer de nouvelles applications sans passer par l'iPhone via son propre App Store. Le wearable populaire devient encore plus indépendant du smartphone. Finalement, l'Apple Watch est en train de devenir une alternative viable à l'iPhone pour certaines tâches. Cette autonomie supplémentaire aura également des implications pour les utilisateurs de l'entreprise.

Des mauvaises nouvelles quand même

Apple a confirmé que son système iOS 13 ne supportera pas certains anciens modèles d'iPhone. Pour faire tourner le nouveau système d'exploitation mobile il faudra en effet un iPhone 6 ou 6 Plus ou plus récent. Ce qui veut dire que l'iPhone SE, toujours très populaire, ne tournera pas sous le nouveau système mobile d'Apple.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité