Les États-Unis interdisent l'importation de produits télécoms et de vidéosurveillance chinois

« La FCC n'autorise plus les équipements figurant sur la liste couverte car ils présentent un risque inacceptable pour la sécurité nationale des États-Unis ou la sécurité des citoyens américains », a expliqué Jessica Rosenworcel présidente de la FCC. (crédit : FCC)

« La FCC n'autorise plus les équipements figurant sur la liste couverte car ils présentent un risque inacceptable pour la sécurité nationale des États-Unis ou la sécurité des citoyens américains », a expliqué Jessica Rosenworcel présidente de la FCC. (crédit : FCC)

L'interdiction de l'importation d'équipements télécoms et de vidéosurveillance Huawei, ZTE, Hytera Communications, Hikvision et Dahua est désormais actée par la FCC. Routeurs WiFi, caméras et mobiles grand public sont aussi concernés.

L'interdiction de l'importation de produits réseaux et télécoms chinois aux États-Unis est désormais actée. La FCC (commission fédérale des communications) a ainsi validé sa décision dans un document signé de sa présidente Jessica Rosenworcel. « En vertu des règles que nous adoptons aujourd'hui conformément à la loi sur les équipements sécurisés, la FCC n'autorise plus les équipements figurant sur la liste couverte car ils présentent un risque inacceptable pour la sécurité nationale des États-Unis ou la sécurité des citoyens américains », peut-on lire dans la déclaration de la dirigeante. Sont ainsi concernés les équipements télécoms et de vidéosurveillance Huawei, ZTE, Hytera Communications, Hikvision et Dahua.

Cela fait des mois que le dossier de l'interdiction des équipements chinois sur le territoire américain est dans les tuyaux. La FCC avait ainsi déjà indiqué en mars 2021 son intention de révoquer leurs certifications avant de préparer purement leur interdiction le mois dernier.

Des appels à commentaires lancés sur le processus d'approbation

A noter que les matériels grand public sont aussi concernés par cette interdiction d'importation : « l'action que nous prenons aujourd'hui concerne les équipements de stations de base qui entrent dans nos réseaux. Cela couvre les téléphones, les caméras et les routeurs WiFi qui entrent dans nos maisons. Et il couvre les marques renommées ou des équipements en marque blanche développés pour le marché », explique Jessica Rosenworcel. 

« Cependant, parce que nous reconnaissons que ces questions peuvent évoluer avec le temps, nous adoptons également une autre réglementation pour des appels à commentaires supplémentaires sur la nécessité de mettre à jour notre processus d'approbation d'un équipement. Nous demandons aussi comment et s'il est nécessaire d'envisager la révocation de toute autorisation pour les équipements concernés à l'avenir »

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité