Les fournisseurs IT vont-ils entrer en concurrence avec des acteurs non technologiques ?

L'augmentation des données numériques, le développement low-code et le développement assisté par l'IA contribuent à la démocratisation du développement technologique en dehors de la sphère des professionnels de l'IT. Crédit photo : Hasan Almasi

L'augmentation des données numériques, le développement low-code et le développement assisté par l'IA contribuent à la démocratisation du développement technologique en dehors de la sphère des professionnels de l'IT. Crédit photo : Hasan Almasi

D'ici à 2024, 80 % des produits et services technologiques devraient être conçus par des acteurs qui ne sont pas des professionnels de la technologie.

Selon la dernière étude de Gartner, d'ici à 2024, plus d'un tiers des fournisseurs de technologies sera en concurrence avec des fournisseurs non technologiques. Le cabinet d'analystes affirme que, de plus en plus souvent, les fournisseurs de technologies se retrouvent sur des marchés liés ou en concurrence avec des fournisseurs non technologiques, notamment des entreprises innovantes dans les secteurs des services financiers et du commerce de détail. Gartner pense que les annonces très médiatisées de lancement de technologies par des entreprises non technologiques se multiplieront au cours des 12 prochains mois. « La disponibilité de spécialistes des technologies d'entreprise donne accès à de nouvelles sources d'innovation et offre d'autres options pour faire le travail », a déclaré Rajesh Kandaswamy, vice-président de la recherche chez Gartner. « C'est pourquoi les fournisseurs de technologies et de services vont devoir rechercher de nouvelles communautés pour trouver des idées et développer leur technologie, et s'adresser à des « citizen developer », à leurs propres communautés de clients ou à d'autres sources ».

Pas de danger pour le channel

Indépendamment des prédictions de Gartner, il est difficile de tracer une ligne de démarcation claire entre les fournisseurs de technologie et les autres - un point sur lequel Gartner reste assez vague - alors que des entreprises de toutes sortes s'engagent dans des processus de transformation numérique où la technologie joue souvent un rôle central. Ces dernières années, plusieurs fournisseurs de produits et services grand public, dont certains n'avaient pas de formation technologique très poussée, se sont lancés dans le secteur BtoB et ont développé de nouveaux produits et services adaptés. Si c'est de cela dont parle Gartner, les partenaires IT ne devraient pas en subir de conséquences, même si des acteurs traditionnellement non technologiques viennent marcher sur les plates-bandes des fournisseurs de technologie établis. Beaucoup de fournisseurs de technologies qui passent des marchés grand public aux marchés entreprise découvrent rapidement à quel point l'écosystème de la distribution IT est vital pour gagner des clients en masse.

C'est le cas de Facebook qui, près de quatre ans et demi après le lancement général du réseau social d'entreprise Facebook at Work, renommé depuis Facebook Workplace, a lancé son propre programme de partenariat pour stimuler l'activité dans le secteur BotB. Cette orientation vers le secteur professionnel n'est pas unique, puisque le réseau social n'a fait que suivre la voie tracée par d'autres acteurs technologiques de la sphère grand public comme Google, qui s'est tourné vers le canal de distribution pour développer son talent commercial - et bien évidemment exploiter les opportunités de revenus dans les services que pouvaient offrir les clients d'entreprise. Du point de vue de Gartner, l'implication de la technologie dans tous les domaines de l'entreprise comme chez les consommateurs crée une demande de produits et de services qui se situent en dehors de la sphère de l'IT. « Les besoins de ces acheteurs ne correspondent pas toujours aux offres des fournisseurs traditionnels », note le cabinet d'analystes.

L'activité numérique des entreprises n'est plus l'apanage des DSI

Selon Gartner, l'un des facteurs déterminants de l'entrée des acteurs non technologiques dans le monde de l'IT repose sur la prévision selon laquelle, d'ici à 2024, 80 % des produits et services technologiques seront conçus par des acteurs qui ne sont pas des professionnels de la technologie. L'apparition d'une nouvelle catégorie d'acheteurs qui se situent en dehors de l'entreprise IT traditionnelle, et qui occupent une part plus importante du marché informatique global, illustre bien cette tendance. Aujourd'hui, selon le cabinet d'analystes, les dépenses IT totales émanant des entreprises représentent en moyenne 36 % du budget IT officiel global. « L'activité numérique est considérée comme un travail d'équipe par les CEO et n'est plus le domaine réservé des départements IT », a déclaré Rajesh Kandaswamy. « L'augmentation des données numériques, les outils de développement low-code et le développement assisté par l'intelligence artificielle (IA), entre autres choses, ont contribué à la démocratisation du développement technologique en dehors de la sphère des professionnels de l'IT », a-t-il ajouté.

Un autre facteur majeur a favorisé le développement de solutions technologiques par des acteurs traditionnellement non technologiques : la pandémie de Covid-19. Selon le cabinet d'études, la crise sanitaire a incité des acteurs qui n'appartenaient pas à la sphère de l'IT à créer des solutions technologiques et a ouvert la porte à quiconque était capable de répondre aux nouveaux besoins induits par la pandémie. Au sein des entreprises, les professionnels non technologiques - ou « business technologists », comme les appelle Gartner - font partie de ces acteurs, au même titre que les « citizen developers », les data scientists et les systèmes IA qui génèrent des logiciels. De façon générale, Gartner pense qu'en plus de l'implication de la technologie dans tous les domaines de l'entreprise et du grand-public, la demande de produits et de services développés en dehors des départements IT a été accentuée par la crise du Covid-19. Selon le cabinet d'analystes, la crise n'a fait qu'accroître le nombre et le type de cas d'usage que la technologie doit accomplir. Sur ce point particulier, Gartner prévoit qu'en 2023, 30 milliards de dollars de revenus seront générés par des produits et services qui n'existaient pas avant la pandémie. De plus, « l'expansion rapide des services cloud, des initiatives commerciales numériques et des services à distance a ouvert la porte à de nouvelles possibilités d'intégration et d'optimisation », note encore le cabinet.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité