Les revenus trimestriels de Microsoft en hausse de 22%

Amy Hood, DAF de Microsoft : « Nos revenus issus du cloud ont progressé de 36% à 20,7 Md$ au premier trimestre, bien au-delà de nos attentes. » Crédit photo : D.R.

Amy Hood, DAF de Microsoft : « Nos revenus issus du cloud ont progressé de 36% à 20,7 Md$ au premier trimestre, bien au-delà de nos attentes. » Crédit photo : D.R.

Le chiffre d'affaires de Microsoft a dépassé les 45 Md$ pour le compte du premier trimestre de son exercice 2022. L'éditeur a profité d'une forte croissance des facturations de ses branches Intelligent Cloud et Productivity and Business Processes.

Microsoft a démarré son exercice 2022 sur sa plus forte croissance depuis de nombreuses années. Pour le compte de son premier trimestre fiscal clos le 30 septembre, l'éditeur a dégagé 45,3 Md$ de chiffre d'affaires, soit 22% de plus qu'à la même période un an plus tôt. Portée par l'ensemble des grandes branches d'activités de l'entreprise, cette progression de revenus a débouché sur un résultat d'exploitation de 20,2 Md$ (+27%) et une hausse impressionnante (+48%) du bénéfice net à 20,5 Md$.

La branche Intelligent Cloud progresse de 31%

La meilleure performance trimestrielle provient de la branche Intelligent Cloud. Elle affiche 16,96 Md$ (+31%) de chiffre d'affaires trimestriel et un résultat opérationnel amélioré de 39%. Ses facturations ont été dopées par la croissance (+35%) des revenus tirés d'Azure et des services cloud associés. Moins dynamiques, les ventes de logiciels serveurs (Windows, SQL...) se sont tout de même appréciées de 14%. C'est leur second trimestre consécutif de croissance à deux chiffres. Pour le second trimestre de l'exercice 2022, Microsoft table sur un chiffre d'affaires de 18,1 à 18,35 Md$ pour cette branche.

La branche Productivity and Business Processes a dégagé de son côté 15 Md$ de revenus (+22%) et un bénéfice opérationnel en évolution de +33%. Dans le détail, le segment des produits de la famille Dynamics et des services cloud associés a progressé de 31% en valeur. Parallèlement, les revenus provenant des ventes des offres Office pour les professionnels ont crû de 18%, tirées par une hausse de 23% de ceux issus des ventes d'Office 365. Pour le trimestre en cours, les facturations de la branche devraient se situer entre 15,7 à 15,95 Md$.

Les ventes de la gamme Surface chutent de 17%

Pour finir, l'activité More Personal Computing affiche des revenus en croissance de 12% à 13,3 Md$, ainsi qu'un résultat opérationnel qui croît mollement (+7%). Le chiffre d'affaires aurait pu être plus important si les ventes de la Surface ne s'étaient pas repliées de 17%. La progression des revenus globaux de la branche repose avant tout sur les 12% de croissance enregistrés par les ventes des versions professionnelles de Windows et des services cloud associés. Les ventes de l'OS de Microsoft aux OEM ont crû de 10%. Si les prévisions de Microsoft se confirment, les facturations de la branche More Personal Computing devraient se situer entre 16,35 et 16,75 Md$ au deuxième trimestre. Les ventes de la Surface, elles, devraient continuer de baisser.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité