Les services deviendront la première source de dépenses IT dans le monde en 2024

Si l'on se réfère aux cinq dernières années, les services n'ont cessé de grappiller des points sur les autres segments du marché IT en partant d'une part de marché mondiale de 27,3 % en 2019. (Crédit photo : Unsplash)

Si l'on se réfère aux cinq dernières années, les services n'ont cessé de grappiller des points sur les autres segments du marché IT en partant d'une part de marché mondiale de 27,3 % en 2019. (Crédit photo : Unsplash)

Le segment des services informatiques devrait représenter 30 % du marché de l'IT cette année. Ce dernier devrait parallèlement progresser de 6,8 %, selon Gartner qui revoit ainsi ses prévisions à la baisse.

Si les services ont toujours constitué une part importante du marché mondial de l'informatique, ils n'en ont jamais été les premiers contributeurs. En 2024, toutefois, la donne devrait changer. Selon Gartner, les revenus générés par les prestations de services IT devraient en effet croître de 8,7 % par rapport à l'année passée. Ils représenteraient alors 1 500 Md$, soit 30 % du chiffre d'affaires du secteur. Une ascension somme toute prévisible, si l'on se réfère aux cinq dernières années, au cours desquelles les services n'ont cessé de grappiller des points en partant d'une part de marché de 27,3 % en 2019.

Pour Gartner, les services doivent la progression soutenue de leurs revenus en grande partie aux projets d'efficacité et d'optimisation organisationnelles que mettent en oeuvre les entreprises. À cette bonne santé, s'ajoute la faiblesse du marché grand public pour expliquer leur nouvelle position de première source de revenus du marché IT. « Les taux d'adoption des matériels informatiques et des services de communication par le grand public ont atteint un plateau il y a plus de dix ans. [...] », explique John-David Lovelock, analyste au sein du cabinet d'études. Pendant ce temps, « les entreprises continuent à trouver de nouvelles utilisations de la technologie - l'informatique est sortie du back-office, est passée par le front-office et est maintenant génératrice de revenus. De sorte que le dépassement par les logiciels et les services était inévitable », ajoute-t-il.

Près de 13 % de croissance pour les logiciels

En 2024, les ventes de tablettes, de PC et autres terminaux devraient néanmoins se reprendre en s'appréciant de 4,6 % à 732 Md$. Mais il s'agit surtout d'un rattrapage pour un secteur qui cumule deux années de fortes décroissances. Quant aux services de communication, ils devraient se contenter d'une hausse de chiffre d'affaires de 2,3 % à 1 470 Md$. C'est sur le segment des logiciels que la meilleure performance est attendue. Ses revenus devraient représenter 1 029 Md$, soit 12,7 % de mieux qu'en 2023. Quant aux ventes de systèmes pour data centers, Gartner leur prédit 7,5 % de progression à 261,3 Md$.

Au total, les dépenses informatiques mondiales devraient ainsi représenter 4 997 Md$ l'an prochain, contre 4 678 Md$ lors des 12 mois précédents. Une variation positive de 6,8 % (+3,3 % en 2023), qui traduit une révision à la baisse des prévisions précédentes du cabinet d'études. En octobre dernier, celui-ci tablait sur une croissance de 8 % des revenus du secteur. Entre ces deux estimations, Gartner est toutefois resté constant dans le fait d'estimer que l'intelligence artificielle générative « ne modifiera pas de manière significative la croissance des dépenses informatiques à court terme ».

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité