Les SSII de plus en plus concurrencées sur le marché des services

Rome n'est plus dans Rome, et les SSII ne sont plus seules à animer le marché des services en France. Dans son classement annuel des 100 premiers prestataires de services informatiques, Pierre Audoin détaille cette tendance et d'autres évolutions majeures du secteur.

Premier constat de PAC (Pierre Audoin consultants), le marché des services est  concentré. Les 100 premières sociétés actives dans les services informatiques en France concentrent 80% de ce marché. Il existe plus de mille SSII en France et des centaines de sociétés extérieures venues sur ce marché, mais les 100 premières accaparent l'essentiel. A noter que du 99ème au 40ème, on trouve des sociétés entre 24 et 103 millions d'euros de CA annuel. A l'autre extrême, trois sociétés seulement dépassent le milliard d'euros (dans les services) : IBM (2 371 ME), Cap (1 949 ME) et Atos (1 553 ME).

Deuxième point fort : l'hétérogénéité de plus en plus forte du secteur. Aux côtés des SSII « classiques », figurent des sociétés venues de mondes très différents. Les télécoms évidemment, avec Orange (5ème avec  899 ME de CA), BT (20ème, 233 ME), T Systems (27ème, 220 ME), OVH (45 ME) ; le matériel (Xerox, 112 ME), l'intérim (Adecco, 124 ME, et un nouveau venu Manpower), l'industrie avec Doc@post (317 ME). 

Forte présence des constructeurs informatiques

On peut rappeler aussi la présence dans les 1ères places de sociétés venues du matériel informatique, IBM, Bull (13ème, 352 ME), Wincor Nixdorf (59 ME), plus loin dans le classement Dell (30ème, 187 ME), NCR (95 ME), Unisys (85 ME), Fujitsu (76 ME); des sociétés issues de la défense et des réseaux comme Thales (11ème avec Thales CIS, 39 ME) ; de grands intégrateurs réseaux : Spie (193 ME), Nextiraone (184 ME), et  Télindus (79 ME). Sans oublier l'étonnant Econocom (96 ME), un secteur à lui tout seul, Computacenter (67 ME) et même Solutions 30 (39 ME).

PAC souligne également, ou plutôt confirme d'année en année, le poids des acteurs indiens en France. Ils remportent des succès dans le CAC 40 note le cabinet d'études. GFI a même construit des partenariats avec TCS (36 ME), Infosys (31 ME) et Wipro (91 ME).

Le cabinet s'interroge enfin sur les facteurs de croissance des SSII. Pour remarquer les très bonnes performances de Viseo, ITS Group, Feel Europe et souligner l'effet de la spécialisation dans les bonnes croissances. Toutefois, l'ensemble du secteur se trouve désormais à maturité, avec un volant incompressible d'informaticiens au chômage, une grande maturité des clients et donc beaucoup d'efforts à déployer chez leurs prestataires.

 

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité