Les ventes de smartphones ralenties par la situation économique

Selon le cabinet d’étude Counterpoint, l’iPhone 13 a été le mobile le plus vendu au mois d’avril 2022. (Crédit Photo : Apple).

Selon le cabinet d’étude Counterpoint, l’iPhone 13 a été le mobile le plus vendu au mois d’avril 2022. (Crédit Photo : Apple).

Selon le cabinet d'études Canalys, la demande de smartphone n'a cessé de diminuer au second trimestre 2022 en raison de l'incertitude économique. Parallèlement, les stocks s'accumulent chez les revendeurs.

En raison de la crainte des ménages concernant l'inflation et autres pressions économiques, les ventes de smartphones ne cessent de ralentir. Pourtant, des marques comme Samsung et Apple résistent à la tempête. En effet, alors que les volumes de ventes s'élèvent à environ 287,5 millions d'unités au deuxième trimestre 2022, soit une diminution de 9 %, le fabricant coréen et son concurrent américain s'en sortent plutôt bien selon les données préliminaires du cabinet d'études Canalys. Le premier a vu sa part de marché passer de 18 % à 21 % tandis que le second a obtenu 17 % des ventes totales, contre 14 % il y a un an. De leurs côtés, Xiaomi, OPPO et Vivo, ont tous enregistré une baisse de leurs parts de marché.

« Les vendeurs ont été contraints de revoir leur stratégie au deuxième trimestre, les prévisions du marché des smartphones étant devenues plus mesurées », a déclaré Runar Bjørhovde, analyste chez Canalys. « La situation économique, la faible demande et l'empilement des stocks ont amené les fournisseurs à réévaluer rapidement leurs stratégies pour le reste de l'année 2022. Les produits milieu de gamme dont l'offre est excédentaire constituent un point sur lequel les fournisseurs doivent se concentrer pour ajuster les nouveaux lancements. Les consommateurs avec un budget limité se tournent aujourd'hui vers des équipements bas de gamme. »

Distributeurs et revendeurs en première ligne

Face aux stocks toujours plus remplis, les fournisseurs « cherchent à booster les ventes avec des promotions » avant la saison d'hiver précise Toby Zhu, analyste chez Canalys. Il continue en expliquant « qu'alors que l'année dernière une partie de la demande a été insatisfaite, en 2022 le revenu disponible des consommateurs est affecté par une inflation galopante. Une collaboration approfondie avec les distributeurs pour surveiller l'état des stocks et de l'offre sera essentielle pour que les revendeurs puissent identifier les opportunités à court terme. »

Parallèlement, cette baisse de la demande provoque des difficultés sur « l'ensemble de la chaîne d'approvisionnement des smartphones », développe l'analyste de Canalys. « Si l'approvisionnement en composants et les pressions sur les coûts s'atténuent, quelques inquiétudes subsistent au niveau de la logistique et de la production. A l'instar du durcissement des lois d'importation et des procédures douanières de certains marchés émergents qui retardent les expéditions. ».

L'industrie des smartphones connait des turbulences, avec notamment une baisse des ventes depuis 2020 et le début de la pandémie. A noter que l'industrie du PC fait également état d'une diminution de la demande, en raison des inquiétudes liées à une récession mondiale et à la situation géopolitique.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité