Les ventes de PC freinées par les tensions géopolitiques

Lenovo a livré 17,5 millions PC au deuxième trimestre, soit une baisse de 12,1% par rapport à l'année dernière. (Crédit Photo : Lenovo)

Lenovo a livré 17,5 millions PC au deuxième trimestre, soit une baisse de 12,1% par rapport à l'année dernière. (Crédit Photo : Lenovo)

Les trois principaux fournisseurs de PC -  Lenovo, HP et Dell - enregistrent tous une baisse de leurs expéditions au deuxième trimestre. Selon Gartner et IDC, la situation en Ukraine, la pénurie de composants ainsi que les difficultés logistiques sont à blâmer.

Les livraisons mondiales de PC ont chuté de près de 15 % au cours du deuxième trimestre 2022. En cause, les problèmes géopolitiques et les difficultés d'approvisionnement. Selon les cabinets d'études Gartner et IDC, les trois premiers fournisseurs mondiaux de PC - Lenovo, HP et Dell Technologies -  ont tous accusé une baisse de la demande au cours du dernier trimestre. Gartner affirme que les livraisons ont chuté de 12,6 %, tandis qu'IDC avance un chiffre encore plus élevé de 15 %. 

Les deux cabinets établissent une corrélation entre la contraction mondiale et les contraintes actuelles de la chaîne d'approvisionnement, notamment en Chine. À cela, s'ajoutent les incertitudes géopolitiques liées à la guerre en Ukraine. Le train qui transportait les PC depuis la Chine en passant par la Mongolie et la Russie a été interrompu, nous a récemment indiqué Cédric Coutat, le patron de HP France. Ce convoi ferroviaire livrait des PC et des imprimantes sur le marché européen en 21 jours et, au retour, transportait des pièces automobiles produites en Allemagne - chez Audi, BMW et Volkswagen - vers leurs usines d'assemblage en Chine. « Le déclin que nous avons constaté au premier trimestre 2022 s'est accéléré au deuxième trimestre. En particulier sous l'effet de l'instabilité géopolitique actuelle causée par l'invasion de l'Ukraine par la Russie, de la pression inflationniste sur les dépenses et d'une forte baisse de la demande de Chromebooks », a déclaré Mikako Kitagawa, directeur de recherche chez Gartner. 

« Les perturbations de la chaîne d'approvisionnement se sont également poursuivies. Cependant, la principale cause des retards de livraison des PC n'est plus la pénurie de composants, mais les perturbations logistiques. Les acheteurs professionnels ont continué à pâtir des délais de livraison de PC plus longs que d'habitude, mais ces derniers ont commencé à s'améliorer fin juin. En partie, parce que les villes clé de Chine ont rouvert en milieu de trimestre. », continue-t-il.

Lenovo, premier fournisseur de PC au monde

Les craintes d'une récession mondiale sont particulièrement susceptibles de frapper durement le marché des consommateurs, selon Jitesh Ubrani, directeur de recherche chez IDC. « La demande des consommateurs pour les PC s'est affaiblie à court terme et risque de disparaître à long terme. Ils deviennent plus prudents dans leurs dépenses et s'habituent à l'utilisation d'appareils tels que les téléphones et les tablettes », explique-t-il. « Pendant ce temps, la demande des entreprises a été plus robuste, bien qu'elle ait également diminué, les sociétés retardant leurs achats. ». Toutefois, il existe encore des « foyers de demande », notamment pour des terminaux Windows milieu et bas de gamme, continue Jitesh Ubrani.

Selon IDC et Gartner, Lenovo reste le premier fournisseur de PC mondial avec 17,5 millions d'unités livrées au deuxième trimestre. Alors que ces résultats lui confèrent près d'un quart du marché, le fournisseur chinois a tout de même vu ses livraisons chuter de 12,1 % d'une année sur l'autre. HP a expédié 13,5 millions de PC sur la même période, mais a également enregistré la plus grosse baisse de livraison en un an, avec une diminution de 27,6 %. En troisième position, on retrouve Dell avec 13,2 millions d'unités expédiés.

Une augmentation des prix moyens à prévoir

Selon Gartner, pour maintenir leurs bénéfices dans un contexte d'inflation croissante, les vendeurs de PC doivent augmenter les prix de vente moyens (ASP) malgré l'affaiblissement de la demande. « La réduction de la part des PC par rapport aux Chromebooks, qui ont tendance à avoir des prix bas, et le passage à des produits haut de gamme ont également contribué à augmenter le prix de vente moyen », a déclaré Mikako Kitagawa. « Toutefois, une augmentation des stocks, en particulier dans le secteur grand public, pourrait entraîner une baisse de l'ASP, car les fournisseurs tenteront de réduire leurs réserves. ».

Gartner estime par ailleurs que le marché de l'Asie-Pacifique, à l'exclusion du Japon, a reculé de 5,2 %, en raison d'une baisse de 16 % du marché chinois des PC. « La politique chinoise du zéro Covid-19 a eu un impact considérable sur l'économie, avec des blocages à Shanghai qui ont stoppé les transporteurs et la logistique, ainsi que toutes les commandes et livraisons en ligne dans la ville pendant cette période », a déclaré le cabinet.

Ces chiffres de ralentissement font suite au pic décennal atteint par le marché des PC l'année dernière, qui a été stimulé par la demande des consommateurs, à la suite de la pandémie de coronavirus.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité