Les ventes mondiales de serveurs dépassent leur niveau du premier trimestre 2019

Evolution des ventes mondiales de serveurs par fabricants entre les premiers trimestres 2021, 2020 et 2019

Evolution des ventes mondiales de serveurs par fabricants entre les premiers trimestres 2021, 2020 et 2019

Tiré vers le haut par l'entrée de gamme, le marché des serveurs a nettement progressé en volume et en valeur au premier trimestre 2021. Bien que gonflée par une base de comparaison favorable, cette croissance lui permet de faire mieux qu'au début 2019, une période encore libre de toute pandémie.

Les ventes mondiales de serveurs ont renoué avec une croissance forte au premier trimestre 2021. D'après IDC, elles ont généré 20,9 Md$ de revenus entre janvier et mars derniers, progressant ainsi de 12% sur un an. Les volumes commercialisés se sont aussi nettement appréciés (+8,3%) à près de 2,8 millions d'unités. Bien sûr, le niveau de cette embellie doit être relativisé. En effet, la comparaison est ici faite avec le premier trimestre 2020, qui fut la période la plus difficile de l'année passée sur le marché des serveurs. Il n'en reste pas moins que les résultats du premier trimestre 2021 sont aussi supérieurs à ceux enregistrés début 2019. Pendant cette période, la pandémie de Covid-19 n'avait pas encore produit ses méfaits sur l'économie mondiale.

La progression des ventes relevée entre janvier et mars derniers provient exclusivement du segment des serveurs d'entrée de gamme, dont le chiffre d'affaires a gonflé de 15,4% à 17,3 Md$. A l'inverse, celui des serveurs de milieu de gamme a reculé de 2,7% à 2,4 Md$. Enfin, c'est le statu quo qui prévaut pour le commerce des serveurs haut de gamme qui a généré 1,2 Md$ de revenus.

Dell, un numéro un sans éclat

En tête du marché des serveurs comme il l'était déjà un an auparavant, Dell Technologies n'en a pas pour autant brillé par ses performances. Sur un marché pourtant porteur, ses facturations de serveurs n'ont crû que de 2,7%, réduisant sa part de de marché de 1,6 point à 17%. Résultat, la distance qui le sépare de son dauphin HPE se réduit. Ce dernier a gagné 0,4% de part de marche à 15,9%, grâce à des ventes en croissance de 15%. A l'image de Dell, mais dans une moindre mesure, le chinois Inspur a également sous-performé au vue de la hausse de seulement 9,7% de son chiffre d'affaires. Il partage désormais la place de numéro trois mondial avec son compatriote Lenovo, qui remporte la palme du dynamisme (+34% de revenus). Les deux chinois sont devant IBM et ses 5,3% de parts de marché, gagnés avec des ventes en croissance de 29,1%.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

5G, pourquoi c'est une vraie rupture pour les entreprises

Les premiers forfaits grand public 5G sont déjà en vente chez les quatre principaux opérateurs : Free, Orange, SFR et Bouygues Telecom. Les déploiements d'antennes se poursuivent...

Publicité