Lexmark nomme Thomas Valjak à la tête de son réseau indirect EMEA

Thomas Valjak rejoint Lexmark après près d'un quart de siècle chez HP. (Crédit : Lexmark)

Thomas Valjak rejoint Lexmark après près d'un quart de siècle chez HP. (Crédit : Lexmark)

Thomas Valjak prend les rênes du réseau de distribution Europe Moyen-Orient et Afrique de Lexmark. Le fournisseur de produits d'impression mise sur l'expérience de cet ancien salarié d'HP pour dynamiser ses ventes indirectes.

Après avoir passé les 24 dernières années chez HP, Thomas Valjak vient de rejoindre Lexmark au poste de vice-président du réseau de distribution EMEA. Il aura pour mission d'accompagner la croissance de l'écosystème partenaires du fournisseur sur la zone. Ravi d'accueillir un « leader reconnu du secteur », Sammy Kinlaw, vice-président des ventes du fournisseur de systèmes d'impression, souligne que « l'expérience de Thomas va nous être précieuse et nous permettre de fournir nos programmes et notre stratégie de commercialisation au réseau de distribution diversifié de partenaires avec lesquels nous travaillons dans la région ».

M. Valjak connait très bien la vente indirecte, ayant occupé les 24 dernières années à occuper différents postes en lien avec ce segment chez HP. En tant que vice-président directeur de la division impressions grand format pour la région EMEA, son dernier poste dans cette entreprise, il a par exemple été responsable de la gestion de l'ensemble des activités du réseau de distribution pour les clients du secteur de l'architecture, de l'ingénierie ou du bâtiment, ainsi que pour des professionnels de l'impression, de la signalétique et de la fabrication industrielle.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité