Licenciements en cours chez Intel suite à la baisse du marché des PC

Pat Gelsinger, CEO d'Intel, devait annoncer des coupes massives dans ses effectifs à la fin du mois suite au déclin du marché des PC. (Crédit photo: Intel)

Pat Gelsinger, CEO d'Intel, devait annoncer des coupes massives dans ses effectifs à la fin du mois suite au déclin du marché des PC. (Crédit photo: Intel)

Pour faire face à la décroissance du marché des ordinateurs, Intel pourrait bien annoncer des mesures particulièrement énergiques à l'occasion de la publication de ses résultats du 3e trimestre. Selon l'agence Bloomberg, des milliers de postes risquent d'être supprimés, avec des réductions de 20% des effectifs dans les ventes et le marketing.

Intel pourrait bientôt réduire ses effectifs de façon drastique peut-être par milliers, avance Bloomberg ce mardi 12 octobre. S'appuyant sur des témoignages de salariés, l'agence de presse prévoit de grands changements pour l'entreprise et ses 113 700 employés actuels, Toutes les divisions ne seront pas touchées de la même manière. Selon ses sources, les départements des ventes et du marketing fortement impactés pourraient perdre jusqu'à 20 % de leur masse salariale. Au cours de sa conférence téléphonique sur les résultats du deuxième trimestre, Intel a reconnu qu'il pouvait apporter des changements afin améliorer ses bénéfices. « Nous réduisons également les dépenses de base au cours de l'année civile 2022 et nous chercherons à prendre des mesures supplémentaires au cours du second semestre », avait déclaré à l'époque Pat Gelsinger, CEO du groupe.

Les marges du fabricant de puces autrefois enviables, se sont réduites. Les analystes prévoient une diminution du chiffre d'affaires d'environ 15 % pour le troisième trimestre. Il est donc probable que des suppressions de postes soient annoncés par le fabricant le 27 octobre à l'occasion de la publication de ses prochains résultats financiers. Ces réductions s'inscrivent dans un contexte de forte baisse des revenus, entraînée par la chute de la demande de PC. Selon IDC, l'année n'a pas été bonne jusqu'à présent pour le secteur des ordinateurs de bureau. Les ventes mondiales ont enregistré leur troisième trimestre consécutif de recul entre juillet et septembre 2022. Sur la période, le nombre de livraisons a chuté de 15% soit moins de 75 millions d'unités vendues.

Des ventes très en dessous des prévisions

Confronté à une forte baisse de la demande de processeurs pour PC, sa principale activité, Intel a du mal à regagner les parts de marché perdues. En juillet, la société a estimé que ses ventes pour 2022 seraient inférieures d'environ 11 milliards de dollars à ses prévisions. La dernière grande vague de licenciements du fabricant de puces remonte à 2016, avec 12 000 emplois supprimés, soit 11 % de son total.  A cette époque, le fondeur avait décidé de s'ouvrir à d'autres marchés comme la mémoire 3D, les circuits logiques programmables FPGA et la photonique sur silicium. L'entreprise a procédé à des coupes moins importantes depuis lors et a fermé plusieurs divisions, notamment ses unités de modems cellulaires et de drones.

Comme de nombreux acteurs du secteur IT,  le fondeur a également gelé les embauches au début de l'année, lorsque les conditions du marché se sont dégradées et que les craintes d'une récession ont augmenté. Les prochaines coupes sont probablement destinées à réduire les coûts fixes d'Intel, probablement de 10 à 15 %, a déclaré Mandeep Singh, analyste de Bloomberg Intelligence, dans une note. Il estime que ces coûts s'élèvent à au moins 25 à 30 milliards de dollars.  

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité