Logiciels : le marché du social et du collaboratif aura doublé de taille en 2023

60% des éditeurs ciblant les entreprises auront introduit, sous une forme ou sous une autre, des aspects sociaux et collaboratifs dans leurs solutions en 2023. Illustration : D.R

60% des éditeurs ciblant les entreprises auront introduit, sous une forme ou sous une autre, des aspects sociaux et collaboratifs dans leurs solutions en 2023. Illustration : D.R

Les ventes de messageries d'entreprises, de RSE et autres outils sociaux et collaboratifs devraient représenter près de 5 Md$ dans le monde d'ici quatre ans. Elles bénéficient d'une demande grandissante des organisations, et du développement de l'offre permise par le faible ticket d'entrée dont s'acquittent les éditeurs pour entrer sur le marché.

Dans un peu plus de trois ans, Gartner estime que 60% des éditeurs ciblant les entreprises auront introduit, sous une forme ou sous une autre, des aspects sociaux et collaboratifs dans leurs solutions. Il faut dire que les messageries instantanées, les outils de planifications de réunions ou encore les réseaux sociaux d'entreprises, pour ne citer qu'eux, ont le vent en poupe. Selon le cabinet d'études, le marché mondial des applications sociales et collaboratives dans les espaces de travail devrait en effet représenter 4,8 Md$ en 2023 contre 2,7 Md$ en 2018.

Un marché fragmenté où la concurrence ne fait pas rage


Le caractère fragmenté du secteur en plusieurs sous-marchés non concurrents entre eux contribue à son succès. Il rend l'investissement initial tout à fait abordable pour de nouveaux entrants, ce qui contribue par extension à l'élargissement de l'offre disponible. En outre, cette dernière se diversifie, avec le l'arrivée d'outils d'analyse de médias sociaux ou encore d'assistants virtuels personnels et de machines intelligentes dopés à l'AI. Un autre pilier de la croissance du marché est son potentiel de développement dans les pays émergents en termes d'utilisateurs potentiels. En 2023, les travailleurs manipulant de l'information devraient être 1,14 milliard dans le monde, dont un cinquième basé dans les pays émergents.

Répondre à des besoins plus pointus pour lutter contre Microsoft et Google

Slack est l'éditeur le plus souvent associé au marché de la collaboration dans l'espace de travail. Mais des poids lourds du logiciel tels que Microsoft et Google y ont également fait leur entrée et intégré leurs solutions collaboratives dans des suites office SaaS. Ces dernières sont utilisées par une importante population d'entreprises qui cherchent à résoudre des problématiques de productivité générale. En réaction, indique Gartner, les éditeurs dont les suites office ne sont pas dans le cloud devront se concentrer sur des besoins plus ciblés (ventes, marketing, services clients, chaîne logistique...) pour réussir à placer leurs offres dans des organisations déjà équipées de suites office hébergées.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité