Micropole Île-de-France s'est réorganisé et doté de trois nouveaux directeurs

De gauche à droite : Tiana Prigniau, Antoine de Lasteyrie et Antoine Amélineau. Crédit photo : D.R.

De gauche à droite : Tiana Prigniau, Antoine de Lasteyrie et Antoine Amélineau. Crédit photo : D.R.

Les activités franciliennes de Micropole sont désormais regroupées au sein des business units « Pilotage de la performance » et « Digital ». Ces dernières sont respectivement pilotées par Antoine Amélineau et Antoine de Lasteyrie.

Le deuxième semestre 2017 a été l'occasion pour Micropole de procéder à une revue détaillée de ses activités et de son organisation. Le travail accompli se traduit notamment par un regroupement des activités de la société de conseil en Île-de-France en deux business units dénommées « Pilotage de la performance » et « Digital ». S'en sont suivies trois nominations de responsables qui devront accompagner la progression des bénéfices de l'entreprise dans la région.

C'est à Antoine Amélineau que Micropole a confié la direction de la BU Pilotage de la performance. Présent depuis 20 ans au sein de la société, celui-ci conserve ses fonctions à la tête de l'entité pilotage financier qu'il dirigeait jusqu'à présent. De son côté, Antoine de Lasteyrie prend les rênes de la BU Digital. Il a rallié l'entreprise en juin 2017 en tant que responsable de l'agence WIDE France. Son périmètre est aujourd'hui élargi aux activités de gouvernance des données et d'applications métiers.

Une directrice du développement pour piloter les forces de vente

Afin d'optimiser sa nouvelle organisation francilienne, Micropole a fait évoluer l'articulation entre ses entités commerciales et opérationnelles. L'un des objectifs est d'amener l'ensemble de ses forces de ventes à se concentrer sur le développement des clients à fort potentiel. Le pilotage de ces équipes est pris en charge par Tiana Prigniau qui est depuis le 31 janvier 2018 la directrice du développement Île-de-France de Micropole.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité