Mise à l'épreuve du Chromebook x360 12b de HP

Abordable, design solide et bonne autonomie sont les atouts de ce Chromebook x360 de HP. (Crédit Photo : IDG)

Abordable, design solide et bonne autonomie sont les atouts de ce Chromebook x360 de HP. (Crédit Photo : IDG)

Avec son écran au ratio 3:2 et son solide design, le Chromebook x360 12b de HP convient aussi bien pour le bureau que pour les loisirs.

Solide et abordable, le Chromebook x360 12b de HP est fait pour les personnes qui apprécieront son design étonnamment bien conçu et sa grande autonomie. Le x360 12b leur permettra de franchir sans trop de frais la barre des Chromebooks de base, dont le prix moyen tourne autour de 250€ (et ils continuent à bien se vendre), parfaits pour les enfants. Mais, parce qu'il reste dans la catégorie des Chromebooks à petit budget, ils devront quand même accepter quelques compromis : ses performances sont médiocres, et l'écran 3:2, même s'il est beau et grand, n'est pas très lumineux. Cependant, selon notre consoeur de PCWorld, HP a fait des choix raisonnables pour offrir une expérience productive et agréable sans se ruiner.

Le Chromebook x360 12b testé ici coûte actuellement 329€ sur Amazon (au lieu de 349€). Ses spécifications et ses caractéristiques sont modestes, comme le confirment les tableaux de performances, HP ayant fait le choix de dépenser moins pour le CPU, la mémoire et le stockage, et plus pour le design.


Le côté droit du Chromebook x360 12b de HP abrite des ports USB-A et USB-C, ainsi qu'un slot de verrouillage de sécurité et un bouton de réglage du volume. (Melissa Riofrio/IDG)

Les caractéristiques techniques du Chromebook x360 12b ne disent pas tout sur la machine. HP a accordé beaucoup d'attention à des détails importants, à commencer par la robustesse châssis. Le boîtier lui-même est en plastique, mais le clavier en aluminium confère à ce Chromebook une impression de solidité, même quand on le tient par un angle. Le poids global est suffisamment léger pour faciliter le transport. La base du boîtier est de couleur argent, alors que le couvercle est en plastique blanc. Notre consoeur reconnaît qu'elle a toujours peur d'abîmer un objet blanc, mais, peut-être à cause de sa finition mate (ou du fait qu'on se lave les mains très fréquemment), elle a simplement remarqué que le couvercle devenait parfois un peu brillant sur la surface où on l'a touché.

HP fait un compromis stratégique avec l'écran. Avec sa luminance mesurée de 229 nits, il est à peine assez lumineux pour fonctionner dans un bureau bien éclairé, et il est inutile d'essayer de l'utiliser en pleine lumière à l'extérieur. La lunette est de taille moyenne, et on peut dire qu'elle n'est pas particulièrement mince, HP ayant préféré donner la priorité au ratio, qui est de 3:2. La majorité des machines portables ont un ratio de 16:9, donc plus large, mais finalement pas très pratique pour naviguer dans de longs documents ou de grandes feuilles de calcul. L'écran plus grand du Chromebook x360 12b facilite le travail, et c'est effectivement plus appréciable que des nits supplémentaires.

On peut aussi saluer le choix fait par HP de conserver un port USB. Le constructeur garde un pied dans le passé avec un port USB-A unique, mais le fait d'avoir deux ports USB-C permet aux utilisateurs d'être en phase avec les produits actuels. Le chargeur se connecte via l'un de ces ports USB-C, et l'achat d'un hub USB-C offre de nombreuses options, y compris celle de brancher en permanence le Chromebook au secteur.


Le Chromebook x360 de HP se plie facilement en mode tente. Les haut-parleurs étant plus éloignés quand il est dans cette position, il faut augmenter un peu le volume. (Melissa Riofrio/IDG)

Le haut-parleur du Chromebook, qui court sur toute la longueur du plateau, au-dessus du clavier, offre la qualité audio d'un portable de cette taille - assez moyenne, avec des basses faibles - mais au moins le son vous parvient directement, plutôt que par les côtés comme dans certains modèles. Quand le Chromebook x360 12b est plié en mode tente, le haut-parleur est tourné vers l'extérieur, et le niveau sonore est légèrement réduit. Mais il suffit d'augmenter un peu le volume pour compenser.

Pour lire la suite de cet article, rendez-vous sur Le Monde informatique.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité