Moderniser les applications, un projet compliqué

Pour beaucoup de responsables IT, la modernisation des applications passe par le cloud avec néanmoins quelques défis à relever. (Crédit Photo : Elchinator/Pixabay)

Pour beaucoup de responsables IT, la modernisation des applications passe par le cloud avec néanmoins quelques défis à relever. (Crédit Photo : Elchinator/Pixabay)

Selon une étude, une grande majorité des DSI estiment que le processus de modernisation des applications est difficile. Parmi les raisons évoquées, il y a le manque de compétences et l'indisponibilité des outils.

Réclamée par les métiers, la modernisation des applications n'est pas un long fleuve tranquille pour les responsables IT. En effet selon une étude réalisée par Asperitas Consulting, près de 93 % des personnes interrogées considèrent ce processus comme difficile. Elle a été menée auprès de plus de 150 décideurs IT travaillant dans des entreprises américaines de plus de 1 000 employés. Pour rappel, Gartner définit cette modernisation comme le processus de migration des systèmes existants vers de nouvelles applications ou plateformes, y compris l'intégration de fonctionnalités supplémentaires.

Si les DSI estiment la tâche ardue, l'évolution du parc applicatif est jugée essentielle pour l'activité de l'entreprise (45 %). Ils sont 28 % à considérer que l'achèvement de ce processus leur a permis d'innover plus rapidement et de se développer plus vite. Pour un quart d'entre eux, cette migration améliore la productivité et pour 11 % cette étape rend l'entreprise plus attrayante pour les collaborateurs et les clients.

Des freins et un recours au cloud à géométrie variable Alors pourquoi les responsables IT considèrent-ils la modernisation des applications comme un tâche ardue ? Trouver le bon outil et technologie est le premier problème, pour 30 % des sondés. Puis vient à 20 %, la difficulté de trouver les compétences adéquates pour ce projet. Parmi les autres freins observés, ils sont 18 % à considérer que le choix du bon partenaire externe est un défi et 17 % jugent que la formation des utilisateurs aux applications récentes en est un autre. Ils sont également 11 % à souligner que convaincre la direction et obtenir son soutien constituent un challenge.

Si le chiffres montrent un certain pessimisme, l'étude observe un large consensus sur le fait que la mise à niveau des compétence (82 %) et le développement de nouveaux processus internes sont des facteurs importants dans la modernisation des applications. Et le cloud ? les avis sont partagés sur le recours au cloud pour faire évoluer son parc applicatif. 33 % des dirigeants affirment que leur définition de la modernisation consiste à utiliser une infrastructure basée sur le cloud, près de 32 % disent qu'il s'agit de déplacer les systèmes existants vers le cloud. Selon l'étude, 22 % des sondés estiment que cela signifie simplement utiliser des outils basés sur le cloud. Par ailleurs, on note que pour 54 % des répondants l'utilisation de microservices est gage de modernisation.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité