Ownbackup propose de la sauvegarde en mode SaaS

Ownbackup affiche une vision plus large de ce que signifie réellement la sauvegarde et propose des outils de comparaison et de restauration des données. (Crédit Ownbackup)

Ownbackup affiche une vision plus large de ce que signifie réellement la sauvegarde et propose des outils de comparaison et de restauration des données. (Crédit Ownbackup)

Fournisseur de sauvegarde et de restauration cloud to cloud, Ownbackup assure des backups quotidiens, automatisées et sécurisées des données SaaS et PaaS.

Fondée en 2012 à Tel-Aviv et aujourd'hui également installé à Londres et Fort Lee dans le New Jersey, la société Ownbackup s'est spécialisée dans la sauvegarde des applications SaaS avec un accent particulier sur les solutions de Sage, Salesforce, Service Now, Slack, Veeva et nCino, mais toujours pas Microsoft. Nous avons rencontré cet éditeur, concurrent de Spinning, lors d'un meeting Zoom organisé pour des journalistes européens dans le cadre d'un IT Press Tour virtuel spécial Israël. OwnBackup offre une gamme de services dans le domaine des archives, y compris la comparaison de fichiers, la récupération, la gestion, la mise en place de bacs à sable (voir ci-dessous), la réplication et la conformité. Sa suite de sauvegarde des données permet aux administrateurs de programmer des sauvegardes quotidiennes automatiques d'objets personnalisés, d'objets standard et de pièces jointes, et de restaurer sur commande les données, métadonnées et relations sauvegardées.

À l'origine, Ownbackup entendait pallier les lacunes des plates-formes SaaS, qui n'intègrent pas toujours de services de sauvegarde et de restauration dont de nombreuses entreprises ont besoin, par exemple pour se protéger des erreurs des utilisateurs. Outre les options de sauvegarde et de restaurations habituelles, Ownbackup affiche une vision plus large de ce que signifie réellement la sauvegarde et propose des outils de comparaison et de restauration des données pour offrir un contrôle plus granulaire dans un espace de sauvegarde et de restauration plus large. La plupart des processus de sauvegarde de Ownbackup s'intègrent à des systèmes externes grâce à son API. À cette fin, les fichiers de sauvegarde peuvent être exportés automatiquement vers une série de bases de données, et les données de Salesforce peuvent être exposées à des applications sur site et à des outils d'analyse. Les utilisateurs reçoivent des alertes basées sur des déclencheurs, des flux de travail et des règles de validation lorsque des données sont modifiées ou restaurées, et ils peuvent recevoir des alertes sur l'état des sauvegardes par courrier électronique.

Un outil taillé pour Salesforce

L'éditeur met aussi en avant Salesforce AppExchange, une solution de sandbox seeding. En pratique, cela signifie que la technologie de sauvegarde d'Ownbackup peut être utilisée pour créer un sandbox entièrement rempli à des fins de développement et de test. Avec le Sandbox Seeding d'Ownbackup, les équipes de développement peuvent remplir un sandbox Salesforce avec un ensemble de données anonymisées via des filtres d'objets intégrés à l'application, tout en préservant les relations entre les objets de données. Cela signifie que les équipes de développement peuvent plus facilement s'assurer que le code et les flux de travail sont testés sur des ensembles de données pertinentes et de bonne taille en quelques clics seulement. Bien que cela semble être une tâche relativement simple, la création de bacs à sable où les développeurs peuvent créer et tester de nouvelles offres entraîne en réalité un fardeau opérationnel. En reprenant ses outils de sauvegarde et de récupération existants et en les réaffectant à un cas d'utilisation différent (quoique comportant essentiellement les mêmes étapes techniques), Ownbackup parvient à la fois à étendre son marché total tout en tirant parti des outils existants.

Enfin signalons que pour participer à l'effort international contre la pandémie coronavirus, Ownbackup lance des services gratuits de sauvegarde et de récupération des données de santé des patients. L'éditeur emploie près de 200 employés dans le monde.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

Publicité