Pindrop lève 90 M$ pour renforcer sa présence en EMEA

Vijay Balasubramaniyan, CEO et directeur technique de Pindrop, a co-fondé la société en 2011 avec Mustaque Ahamad et Paul Judge pour sécuriser l'authentification des interlocuteurs dans les centres d'appels. (Crédit : Pindrop)

Vijay Balasubramaniyan, CEO et directeur technique de Pindrop, a co-fondé la société en 2011 avec Mustaque Ahamad et Paul Judge pour sécuriser l'authentification des interlocuteurs dans les centres d'appels. (Crédit : Pindrop)

Depuis sept ans, l'éditeur Pindrop développe des technologies de biométrie vocale permettant d'authentifier les appelants dans les centres d'appels. Ses solutions sont utilisées par les banques et les compagnies d'assurance. Il vient de lever 90 M$ pour renforcer sa présence mondiale, en particulier en EMEA, et diversifier ses solutions vers l'IoT et les équipements à commande vocale, ainsi que vers les opérateurs de télécommunications.

Spécialisé dans l'identification vocale, Pindrop a développé des solutions qui permettent aux centres d'appels de détecter les fraudeurs et d'authentifier les clients. La société fondée en 2011 par Mustaque Ahamad, Paul Judge et Vijay Balasubramaniyan, vient de réaliser un tour de table de série D de 90 millions de dollars, pour renforcer son développement international, en particulier en Europe, et pour étendre sa R&D produits, notamment au-delà des centres d'appels, vers l'Internet des objets. De nombreux investisseurs s'intéressent à Pindrop et à ses technologies de sécurisation des interactions vocales. Ce nouveau financement, mené par le fonds de capital-développement londonien Vitruvian Partners, porte à plus de 120 M$ le total des fonds levés depuis sa fondation. Parmi les nouveaux investisseurs figurent cette fois Allegion Ventures, Cross Creek, Dimension Data, EDBI (basé à Singapour) et Goldman Sachs. Ils rejoignent les investisseurs historiques : GV (Google Ventures), Andreessen Horowitz, CitiVentures, CapitalG et IVP.

« Cet investissement nous permet d'accélérer nos avancées dans le domaines des technologies vocales et des systèmes IoT destinés au grand public, tout en continuant de renforcer nos solutions leaders de lutte contre la fraude et d'authentification conçues pour les entreprises internationales », expose dans un communiqué Vijay Balasubramaniyan, CEO et directeur technique de Pindrop qui a inventé en 2010 la technologie Phoneprinting qui analyse les caractéristiques des appels téléphoniques.

Cap vers l'IoT

La technologie de Pindrop est utilisée par les principaux groupes bancaires et compagnies d'assurance aux Etats-Unis et la société prévoit une forte croissance de son activité en 2019 sur la région EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique). Elle souligne aussi son intention de se développer en Asie. Du côté des produits, le financement permettra notamment à Pindrop de s'engager sur les solutions de sécurité et d'identification destinées aux équipements intégrant des systèmes de commande vocale. La société cite en exemple les assistants numériques vocaux de type Google Home, les verrous connectés ou le marché des véhicules connectés. Enfin, Pindrop compte aussi développer son offre de protection contre la fraude aux centres d'appels vers les services managés des opérateurs de télécommunications. Dans ce domaine, le service Verizon VoIP INbound Anti-Fraud and Authentification, sorti le mois dernier, permet de vérifier rapidement l'identité des appelants et de simplifier les services en libre-service.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité