Qualcomm : la puce Oryon pour PC livrée l'an prochain

Pour espérer convaincre les utilisateurs, et donc les entreprises, la puce Oryon de Qulacomm devra faire beaucoup mieux que les propositions précédentes. (Crédit IDG).

Pour espérer convaincre les utilisateurs, et donc les entreprises, la puce Oryon de Qulacomm devra faire beaucoup mieux que les propositions précédentes. (Crédit IDG).

Si quatre fabricants de PC ont déjà annoncé valider la stratégie de Qualcomm sur le marché des puces pour laptops, les performances restent inférieures à celles des terminaux x86. L'arrivée des processeurs Oryon, issus de l'acquisition de Nuvia, devrait remettre Qualcomm dans la course.

Mercredi dernier, Qualcomm a subtilement ajusté la stratégie marketing de son activité processeur pour PC. D'abord, elle a baptisé son prochain CPU « Oryon ». Ensuite, elle a affirmé que son objectif était d'apporter le meilleur du smartphone aux machines portables. Par contre, Qualcomm ne commercialise pas encore de nouveau processeur pour PC. Personne ne s'attendait non plus à ce que l'entreprise exhibe les fruits de son acquisition de Nuvia, Qualcomm ayant annoncé plus tôt cette année que ces puces n'arriveraient pas avant la fin 2023. C'est peut-être un détail, mais les dirigeants de Qualcomm ont déclaré que les puces Oryon seraient livrées en 2023, sans faire état du moindre retard. Par ailleurs, ils n'ont pas évoqué le procès inattendu intenté contre l'entreprise au début de l'année par ARM, qui fournit de la propriété intellectuelle à Qualcomm, sans doute pour ne pas mettre en péril le développement de ses puces Nuvia/Oryon de nouvelle génération. À noter encore que les dirigeants de Qualcomm n'ont pas fourni d'estimations de performances des coeurs Oryon. Ils semblaient même réticents à en parler, peut-être à la demande du service juridique de Qualcomm.

Des expériences alimentées par l'IA dans Windows Quoi qu'il en soit, les dirigeants de Qualcomm ont voulu mettre l'accent sur les expériences offertes par les puces ARM, alimentées par l'intelligence artificielle. Les processeurs Snapdragon 8 Gen 2 de Qualcomm pour smartphones intègrent un lien Hexagon qui permet à ces puces d'accélérer les fonctions d'IA. Ces dernières ont un impact sur un tas de choses, depuis l'amélioration des photos jusqu'à une meilleure connectivité. Sur PC avec Windows, les puces Snapdragon ont eu toujours du mal à rivaliser avec les puces x86 d'AMD et d'Intel en termes de performances brutes et de compatibilité. La récente Surface Pro 9 (5G), équipée de la puce SQ3 de Microsoft conçue conjointement avec Qualcomm, n'est pas dénuée d'intérêt, mais l'achat d'un PC Windows on ARM suppose toujours de se limiter aux applications Office/Microsoft 365 de base et à Edge, si l'on veut profiter du meilleur de l'appareil. Dans le cas de la SP9 (5G), les performances sur ces applications sont suffisantes pour le recommander. Par contre, si l'on cherche à utiliser d'autres applications x86, les performances ne suivront pas pour cause d'émulation.

Cependant, le processeur AI du SQ3 peut donner accès à Windows Studio Effects, un ensemble d'expériences alimentées par l'IA qui vont du filtrage du bruit au flou d'arrière-plan, en passant par une technique alimentée par l'IA qui positionne toujours les yeux sur l'écran pendant les appels vidéo. Ces effets nécessitent un coeur d'IA dédié, que seul Qualcomm peut fournir pour le moment. (La prochaine puce Meteor Lake d'Intel pourrait toutefois combler ce fossé en matière d'IA). Adobe a également annoncé une collaboration avec Qualcomm, afin d'écrire davantage d'applications natives ARM pour sa suite Creative Cloud.

 

Qualcomm essaye de faire valoir que ses capacités en matière d'IA sont supérieures à celles d'un CPU et d'un GPU. (Crédit : Mark Hachman/IDG)

Le message ? Que l'IA surmontera toutes les lacunes de Qualcomm en termes de performances du processeur. « Notre ambition est de favoriser la convergence entre le mobile et le PC, en apportant le meilleur du smartphone à l'ordinateur portable », a déclaré dans un communiqué Kedar Kondap, vice-président senior et directeur général de Compute and Gaming chez Qualcomm. Lors du Snapdragon Summit à Maui, M. Kondap a invité sur scène Gerard Williams, vice-président senior de l'ingénierie chez Qualcomm, pour parler d'Oryon (la présentation a duré à peine une minute).

« Qualcomm Oryon est la première étape de ce voyage, et ce processeur, le meilleur de sa catégorie, va révolutionner le secteur en offrant des performances rapides, puissantes et efficaces, ouvrant une nouvelle étape du PC Windows haut de gamme », a déclaré M. Williams. « Mieux encore, Qualcomm Oryon jouera un rôle clé dans notre feuille de route technologique et alimentera Snapdragon sur plusieurs plates-formes et catégories de périphériques. Du mobile au XR, en passant par le traitement, et plus encore. J'ai hâte que tout le monde puisse faire l'expérience de cette nouvelle technologie, dont la livraison aux clients est prévue en 2023 », a-t-il ajouté. M. Williams a ensuite présenté une série de vidéos de soutien de la part d'Asus, Acer, Lenovo et Samsung, mais il n'a pas précisé si ces constructeurs allaient livrer des PC basés sur Oryon. Il faudra sans doute attendre 2023 pour le savoir.



s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité