RayCREATIS et BBS Slama rapprochent leurs technologies et leurs bases clients

Les éditeurs RayCREATIS et BBS Slama misent l'un sur l'autre pour faire progresser les ventes de leurs logiciels métiers. Ces deux sociétés ont scellé un partenariat qui repose en premier lieu sur la mise en place d'une interopérabilité entre Archiwizard, édité par RayCREATIS, et Clima-win, conçu par son homologue. Destinée aux ingénieurs et architectes travaillant en avant projet, la première de ces applications permet de réaliser une simulation thermique directement sur les dessins de bâtiments. Utilisé durant les phases de projet, Clima-win est, quant à lui, un outil de calcul réglementaire destiné aux experts thermiciens et notamment utilisé pour dimensionner les systèmes énergétiques. Désormais, les rapports réglementaires édités via Archiwizard et nécessaires au dépôt de permis de construire sont récupérables sans ressaisie dans clima-win. « Nos produits s'adressent à des populations différentes qui se rejoignent néanmoins sur les projets et qui doivent donc communiquer, explique Régis Lécussans, le président de RayCREATIS. En outre, certains des utilisateurs de Clima-win peuvent utiliser Archiwizard pour, par exemple, effectuer des missions de conseil. L'inverse est aussi vrai pour les utilisateurs d'Archiwizard qui souhaitent disposer d'un outil expert pour entrer en phase de projet. »

Une phase de prospection commerciale qui démarre bien

Cette étape de l'interopérabilité franchie, le partenariat entre les deux éditeurs prend désormais un tour commercial. Plus précisément, les deux sociétés ont croisé leurs bases de clients pour identifier ceux susceptibles d'acquérir l'offre de l'autre. Entamé depuis la mi-septembre, cette phase de prospection a déjà permis à RayCREATIS de transformer 20 clients de BBS Slama en utilisateurs d'Archiwizard (3000 au total aujourd'hui). « En 2013, nous aimerions pourvoir compter 500 clients de Clima-win utilisateurs de notre logiciel », indique Régis Lécussans. Présent à l'international, RayCREATIS a déjà conclu des accords similaires à celui qu'il vient de passer en France avec un éditeur allemand. Créé en 2009, la société réalise un chiffre d'affaires de 1,2 M€. Actif sur le marché, français exclusivement, depuis a une trentaine d'année, BBS Slama affiche quant à lui des revenus annuels de l'ordre de 1,7 M€.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité