Samsung : le Galaxy S7 sera moins cher que son prédécesseur

Alors que le Galaxy S6 (en photo) a quelque peu déçu par son manque d'ambition, son successeur S7 pourrait bien agréablement surprendre. (crédit : D.R.)

Alors que le Galaxy S6 (en photo) a quelque peu déçu par son manque d'ambition, son successeur S7 pourrait bien agréablement surprendre. (crédit : D.R.)

Traversant actuellement une passe difficile et après le succès en demi-teinte de ses deux derniers smartphones haut de gamme Galaxy, Samsung veut croire à un rebond. Prévu en 2016, le S7 devrait arriver avec un tarif inférieur de 10% à celui du S6 à son lancement, des performances revues à la hausse et un lecteur de cartes micro-SD.

Le prochain fer de lance des smartphones haut de gamme de Samsung, le Galaxy S7, n'est pas attendu avant l'année prochaine. Cela n'empêche pas les premières indiscrétions de fuiter sur le web, au premier rang desquelles celles relatives à l'utilisation d'un processeur Snapdragon 820 plus rapide couplé au retour d'un lecteur de cartes micro-SD. « Beaucoup de gens ont été en colère après Samsung qui avait enlevé le lecteur de cartes avec le Galaxy S6, mais je pense qu'il va faire son retour dans la ligne S avec le S7 », a fait savoir Patrick Moorhead, analyste chez Moor Insights & Strategy. Une décision qui a été d'autant plus mal perçue que les vidéos de plus en plus gourmandes en mémoire (type 4K) se multiplient. Dans ce contexte, Samsung pourrait aller jusqu'à gérer des cartes micro-SD de plus de 128 Go.

Mais ce n'est pas tout : le prochain étendard de la firme coréenne devrait également être proposé à un tarif 10% inférieur à son lancement par rapport à celui de son prédécesseur (lire le test du Galaxy S6 Edge : innovant, impressionnant mais peu pratique). En France, il était proposé nu par les opérateurs télécoms au prix de 849€ pour la version 32 Go. En proposant un tarif plus attractif, Samsung espère séduire davantage. Force est de constater qu'il en a besoin : en deux ans, sa part de marché est passée de 32% à 21% selon IDC.

La puce Snapdragon 820 largement devant l'A9 d'Apple
D'après certains rapports, la puce Snapdragon 820 serait seulement embarquée pour les Galaxy S7 commercialisés aux États-Unis et en Chine et ailleurs ce serait une autre - Exynos 8890 - qui serait employée. D'après Patrick Moorhead, la puce 820 permettrait une amélioration de performances très importante par rapport aux précédents smartphones de la firme et venir sérieusement concurrencer la A9 utilisée dans les derniers iPhone d'Apple. « Il s'agit d'une amélioration pas classique mais drastique, Qualcomm parlant de doublement de la performance par watt », a ajouté l'analyste.

Qualcomm a présenté son processeur Snapdragon 820 en aout dernier, mais ni le fabricant de puces, ni Samsung n'ont officiellement confirmé qu'il sera utilisé dans le Galaxy S7. Qualcomm indique que le 820 dispose de débits LTE plus rapides, tout comme des performances graphiques supérieures grâce à son circuit graphique intégré, Adreno 530 et son CPU 64-bit Kryo tournant à 2,2 Ghz. D'après des rapports, la puce 820 quadcoeurs obtient un score de 5423 au test de performance sous Geebench contre 4454 pour l'Apple A9.

Quoi qu'il en soit, en dépit de l'arrivée du Galaxy S7, Samsung pourrait continuer à perdre des parts de marché. « Ils ont besoin d'aide pour faire en sorte que leurs capacités technologiques soient en phase avec les attentes des utilisateurs », a précisé patrick Moorhead. « Les écrans courbés, comme en sont dotés les S6 Edge sont sympas, mais ne résolvent aucun problème utilisateur. Ils auraient plus de mérite à proposer des technologies comme le chargement sans fil. » Sans compter une certaine faiblesse en matière de stratégie marketing : « Samsung est une société inégale en matière de marketing là où Apple rassure et a une stratégie cohérente. »

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Publicité