Tablettes et Chromebooks : les baisses de ventes ont persisté à des niveaux inchangés au T3

Pilier du marché des chromebooks, Acer a vu ses ventes d'ordinateurs sous Chromes OS se replier de 23,8% au troisième trimestre 2022. Sur le marché des tablettes, Apple est le numéro un incontesté avec 37,5% de part de marché. Crédit photo : D.R.

Pilier du marché des chromebooks, Acer a vu ses ventes d'ordinateurs sous Chromes OS se replier de 23,8% au troisième trimestre 2022. Sur le marché des tablettes, Apple est le numéro un incontesté avec 37,5% de part de marché. Crédit photo : D.R.

Les livraisons mondiales de Chromebooks et de tablettes se sont respectivement repliées de 34,4% et 8,8% au troisième trimestre 2022. Désormais, ce n'est plus leur capacité à livrer mais la baisse de la demande qui pénalise les fabricants.

Au troisième trimestre 2021, les marchés mondiaux des chromebooks et des tablettes reculaient pour la première depuis l'explosion de la pandémie de Covid-19. Un an après, les choses ne se sont pas améliorées. Pour le compte du troisième trimestre 2022, les livraisons d'ordinateurs portables équipés du système d'exploitation Chrome OS de Google ont en effet chuté de 34,4% d'une année sur l'autre à 4,3 millions d'unités, selon IDC. Dans le même temps, les livraisons de tablettes se sont repliées de 8,8% à 38,6 millions d'unités. Finalement, comme sur d'autres segments du marché de l'IT, seules les raisons de ces baisses des achats ont changé. Initialement liées à des problèmes d'approvisionnement des clients, elles s'expliquent désormais par une réduction de la demande de ces derniers dans un contexte économique mondial mêlant inflation et croissance économique ralentie.

IDC reste optimiste sur le long terme

Dans ce contexte, « même si la plupart des tablettes (Android) et des chromebooks sont peu onéreux, nous constatons maintenant des inquiétudes chez les acheteurs, même dans le bas de gamme », précise Anuroopa Nataraj, analyste chez IDC. Toutefois, ce dernier ne se veut pas trop pessimiste pour les tablettes, arguant que leurs cas d'usage se sont élargis depuis la pandémie, vers l'espace de travail, l'apprentissage en présentiel et à distance, ou encore la transformation digitale de certains secteurs verticaux. S'agissant des chromebooks, l'analyste croit fermement qu'ils deviendront à terme de plus en plus présents chez les utilisateurs. Il estime néanmoins que la croissance des ventes de ces terminaux « continuera d'être tempérée à mesure que l'industrie s'adapte à ce nouvel environnement dans lequel nous vivons tous ». « Nous avons vu de nombreuses grandes marques de PC donner la priorité aux opportunités dans l'espace PC Windows. Sans leur soutien du côté de l'offre, le marché des chromebooks continuera d'évoluer plutôt lentement », ajoute-t-il.

Pilier du marché des chromebooks, Acer a vu ses ventes d'ordinateurs sous Chromes OS se replier de 23,8% au troisième trimestre 2022. Numéro un du secteur dont il a capté 23,9% des volumes entre juillet et septembre dernier (+3,3 points), le taiwanais est suivi de près par Dell dont la part de marché (PDM) est passée de 17,7% à 21,6%. Les livraisons trimestrielles du texans ont chuté de 19,9%, tandis que celle de HP se repliaient de 26,8%. Ce dernier pointe à la troisième position du classement mondial des fabricants de Chromebooks d'IDC avec 18,5% de PDM.

Tablettes : Seul Huawei affiche des ventes en croissance

Sur le marché des tablettes, les positions des fabricants sont moins disputées. Apple est en effet le numéro un incontesté du secteur dont il a capté 37,5% (+2,9 points) des volumes au troisième trimestre. Il le doit à un recul de ses livraisons limité à 1,1%. Loin derrière avec 18,4% de PDM (+0,9 point) et des ventes en recul de 4%, Samsung s'arroge la place de numéro deux. Il devance Amazon dont la PDM est restée strictement inchangée à 11,1%. Classé numéro cinq mondial avec 6,2% de PDM, Huawei s'avère être le seul fabricant de tablettes dont les livraisons ont augmenté (+2%) au troisième trimestre 2022.  Comme d'autre acteurs chinois, il bénéficie de la demande pour des produits d'entrée de gamme sur les marchés émergeants et des sanctions appliquées sur le marché russe par certains fabricants dont il ne fait pas partie.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité