Teams annonce 500 000 entreprises utilisatrices et des fonctionnalités à venir

Face à Teams et ses 500 000 entreprises clients, Facebook WorkPlace cumule deux millions d'utilisateurs payants ; Slack, 3 millions. (Crédit : Microsoft)

Face à Teams et ses 500 000 entreprises clients, Facebook WorkPlace cumule deux millions d'utilisateurs payants ; Slack, 3 millions. (Crédit : Microsoft)

A l'occasion de ses deux ans, l'application collaborative de Microsoft, Teams, promet de s'enrichir de huit fonctionnalités en 2019. Les clients français seront - peut être - heureux d'apprendre que les données issues de l'application seront désormais hébergées dans les datacenters de l'éditeur à Paris et à Marseille.

Après deux ans d'existence, la solution collaborative de Microsoft totalise désormais 500 000 entreprises utilisatrices. Face à ses principaux concurrents partis en avance, Slack et Facebook, Teams à tout de même réussi à signer de gros clients comme Cerner, Cox Automotive, Konica Minolta, Lexmark ou la National Bank of Canada. La plateforme est disponible en 44 langues, plus une dizaine à venir sous peu.

L'éditeur de Redmond annonce également que depuis le 18 mars, les clients français peuvent stocker les données issues et passées par Teams dans les datacenters de Microsoft installés à Marseille et Paris. L'éditeur précise dans un billet de blog qu'il « ne conservera les données client suivantes dans ce lieu : (1) les chats Microsoft Teams, les conversations d'équipe et de chaînes, les images, les messages vocaux et les contacts ; (2) le contenu du site SharePoint Online et les fichiers stockés sur ce site ; et (3) les fichiers chargés sur OneDrive for Business. » Les données des nouveaux utilisateurs français de Teams seront donc automatiquement hébergées en France. Celles des clients existants resteront pour le moment stockées en EMEA, le temps que Microsoft procède aux migrations vers les datacenters français.

A venir dans l'année...

Huit fonctionnalités vont enfin arriver prochainement sur Teams. Parmi elles, les arrière-plans customisés. Il s'agit ici de pousser plus loin la technologie de floutage de l'arrière-plan lors d'une vidéo-conférence, et de pouvoir ajouter le fond de son choix : comme le logo de l'entreprise ou un environnement de bureau (pour faire croire que l'on est au travail par exemple...).

Autre fonction qui pourra s'avérer utile en visio-conférence, si elle fonctionne bien, la possibilité d'ajouter des sous-titres lors d'une conversation en temps réel. Pour le moment, seule une version anglaise de cette fonction est en préparation.


La fonction de floutage de l'arrière plan en visio-conférence de Teams va être améliorer pour pouvoir ajouter n'importe quel fond derrière soi. (Crédit : Microsoft)

La fonction DLP intégrée aux chats et conversations

La sécurité sera renforcée également autour de trois points. Des chaînes privées sécurisées arriveront en cours d'année. Il sera ainsi possible de personnaliser quel utilisateur a accès à quel contenu au sein d'une même chaîne. Ainsi, à tout moment, un membre d'une chaîne pourra être évincé ou ajouté temporairement à la conversation ou pour un partage de fichier, sans avoir à passer par la création d'une chaîne supplémentaire. Cette fonctionnalité est en bêta-test chez des clients sélectionnés.

Des « barrières d'information » seront aussi bientôt disponibles. Les communications entre utilisateurs ou différents services pourront ainsi être limitées voire bloquées. Ces fonctions pourront éventuellement permettre d'aborder des clients devant respecter des normes de sécurité plus strictes. Enfin, la brique de détection des pertes de données (DLP) disponible dans tous les plans Office 365 et Microsoft 365 qui proposent Office 365 Advanced Compliance, a été intégrée dans les chats et les conversations pour détecter, protéger automatiquement et filtrer les informations sensibles.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité