Trimestriels LDLC : le chiffre d'affaires repart à la baisse

Entre décembre et janvier derniers, le réseau de magasins de l'enseigne s'est enrichi de deux nouveaux points de présence, l'un basé à Champagne-au-Mont-d’Or (en photo), l'autre à Toulouse. (Crédit photo : LDLC)

Entre décembre et janvier derniers, le réseau de magasins de l'enseigne s'est enrichi de deux nouveaux points de présence, l'un basé à Champagne-au-Mont-d’Or (en photo), l'autre à Toulouse. (Crédit photo : LDLC)

Les revenus de LDLC ont reculé de 3,7 % pour le compte de son troisième trimestre fiscal. Cette décroissance est principalement liée à l'activité du revendeur IT dans le BtoB.

La dynamique de croissance que LDLC avait retrouvée pendant la première moitié de son exercice 2023-2024 a été stoppée net. Lors de son troisième trimestre fiscal (clôturé le 31 décembre), le revendeur IT a vu ses revenus reculer de 3,7 % d'une année sur l'autre à 164,4 M€. Et encore, sans la consolidation des activités d'A.C.T.I MAC, rachetées en avril 2023, ses facturations ne se seraient élevées qu'à 156,6 M€, soit une baisse de 8,3 % à périmètre constant.

Sur neuf mois, le groupe lyonnais affiche ainsi un chiffre d'affaires consolidé de 431,3 M€, qui reste toute de même en hausse de 1,6 % à période comparée de l'exercice 2022-2023. Mais l'entreprise ne table plus désormais que sur une stabilité de ses revenus pour l'ensemble de son exercice en cours, alors qu'une légère progression était anticipée jusqu'ici.

« Comme indiqué au mois de décembre, la demande sur le marché du BtoB a été particulièrement frileuse au 3e trimestre en raison des nombreuses incertitudes et aléas qui persistent sur les plans économique et politique », a expliqué Olivier de la Clergerie, Directeur général du Groupe LDLC.

17,5 % de décroissance dans le BtoB à périmètre constant

Les résultats de LDLC pour le compte de son troisième trimestre ont effectivement beaucoup souffert dans le monde professionnel. Sur ce segment, les ventes de l'entreprise se sont dépréciées de 6,5 % (-17,5 % à périmètre constant) à 46,8 M€. Les difficultés ont été plus mesurées sur le marché grand public où les facturations n'ont baissé que de 2,4 % à 114,3 M€. Un résultat qui tient au soutien apporté par les boutiques LDLC, dont le chiffre d'affaires de 41,4 M€ s'affiche de fait en hausse de 11,3 % sur trois mois. Entre décembre et janvier derniers, le réseau de magasins de l'enseigne s'est enrichi de deux nouveaux points de présence, l'un basé à Champagne-au-Mont-d'Or, l'autre à Toulouse.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

2024, l'année de Windows 11

2024, l'année de Windows 11

Si le parc de PC dans les entreprises françaises fonctionne encore majoritairement sous Windows 10, Microsoft a toutefois fixé la fin de son support le 14 octobre 2025....

Publicité