Trimestriels Lenovo : les ventes de PC compensent les difficultés dans les data centers

Lenovo compte sur sa capacité à fournir des équipements pour data centers pour se diversifier mais reste encore porté par ses ventes de PC. Illustration : D.R.

Lenovo compte sur sa capacité à fournir des équipements pour data centers pour se diversifier mais reste encore porté par ses ventes de PC. Illustration : D.R.

Fort de ventes de PC en hausse de 4,1%, Lenovo a dégagé une très légère croissance lors de son deuxième trimestre fiscal. Elles ont permis de contrebalancer la baisse de 13,8% du chiffre d'affaires que le fabricant chinois tire de la fourniture d'équipements pour centres de calcul.

Lenovo a clos en septembre son deuxième trimestre fiscal sur un chiffre d'affaires 13,5 Md$, en hausse de 1% par rapport à la même période un an plus tôt. C'est peu, mais sur la base de cette croissance faible le fabricant chinois est tout de même parvenu à améliorer sa marge brute de 2,7 points à 16,1% de ses revenus. Il en ressort un résultat opérationnel de 442 M$ (+53%) et finalement un bénéfice net de 244 M$ (+40%).

Le point fort du groupe réside très majoritairement dans sa division PC (PC and Smart Devices Group). Les revenus trimestriels de cette dernière ont crû de 4,1% à 10,7 Md$, pour un profit avant impôt de 612 M$ (+97 M$). Le chiffre d'affaires issu des ventes de logiciels et de services s'est également apprécié, de 35% à 900 M$. A l'inverse, la division Mobile Business Group, qui commercialise les smartphones et les tablettes de Lenovo, a perdu 5,7% de chiffre d'affaires à 1,5 Md$.

La faible demande des grands opérateurs pénalise la division DCG

La plus grosse déception vient de la division Data Center Group (DCG) qui continue de voir ses revenus baisser. Ils ont précisément recruler de 13,8% à 1,33 Md$. DCG a été encore une fois impacté par la baisse des commandes des opérateurs de data centers hyperscales et par le recul des prix de composants clés. Abstraction faite des achats des grand opérateurs de cloud, le chiffre d'affaires de la division a effectivement progressé de 47%.

La part des revenus que la division DCG réalise hors du marché des data centers hyperscales, Lenovo entend la développer en misant sur l'infrastructure définie par logiciel et le stockage, tout en investissant dans l'edge computing et l'IA. Le fabricant parie également sur une reprise des investissements des grands opérateurs de cloud public lors du semestre en cours.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité