Trimestriels quantum : des pertes amplifiées malgré des revenus en hausse

 James Michael Dodso,  DAF de Quantum : « Nous nous attendons à ce que des améliorations sur l'EBITDA soient visibles après la première moitié de l'exercice en cours. » Crédit photo : D.R.

James Michael Dodso, DAF de Quantum : « Nous nous attendons à ce que des améliorations sur l'EBITDA soient visibles après la première moitié de l'exercice en cours. » Crédit photo : D.R.

La hausse de 9% des revenus de Quantum entre avril et juin derniers s'est accompagnée d'une explosion de ses pertes opérationnelles et de son bénéfice net.

Il y a du bon et du beaucoup moins bon au bilan du premier trimestre 2023 de Quantum. Côté positif, le fournisseur de solutions de sauvegarde a vu ses facturations croître de 9% à 97,1 M$ d'une année sur l'autre entre avril et juin derniers. Mais, dans le même temps, les coûts de production de l'entreprise ont augmenté bien davantage (+21% à 63 M$), entraînant un recul de 8,6% de sa marge brute. Cette dernière ne s'établit plus qu'à 34 M$. A cela s'ajoute une inflation des coûts de fonctionnement qui a fait exploser les pertes opérationnelles à 7,1 M$ contre 56 K$ au premier trimestre 2022. Finalement, les pertes nettes ont progressé de 146% à 10,2 M€.  

Un carnet de commandes presque record de 67 M$

« La croissance de notre chiffre d'affaires a été tirée par des ventes aux hyperscalers toujours importantes et par la hausse de notre activité sur le marché de la vidéosurveillance. A cette solide progression de nos revenus s'ajoute le fait que notre carnet de commandes s'élevait à un niveau presque record de 67 M$ au 31 juillet. La demande reste donc forte et nous sommes confiants dans les perspectives de croissance », a commenté James J. Lerner, le président et CEO de Quantum. Intervenant lors de la présentation de résultats trimestriels aux analystes financiers, le dirigeant s'est aussi félicité du nombre croissant de clients qui utilisent les solutions en mode locatif de Quantum. Ils étaient 450 au premier trimestre 2023, soit trois fois plus qu'il y a un an. A la ligne « services et souscriptions » du bilan du fournisseur est désormais accolé un chiffre d'affaires de 33,3 M€ contre 31,8 M$ entre avril et juin 2022.

Des programmes de réduction de coûts aux résultats bientôt visibles

S'exprimant sur les pertes subies par le fournisseur, James Michael Dodso, son DAF, a expliqué que la priorité de l'exercice 2023 est d'augmenter les revenus tout en baissant les coûts. « Le plus difficile est de faire face à la pression sur les marges brutes. Nous nous attendons à ce que des améliorations sur l'EBITDA soient visibles après la première moitié de l'exercice en cours », a-t-il ajouté.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Des JO 2024 sous haute surveillance

Des JO 2024 sous haute surveillance

Dans moins de six mois s'ouvriront les Jeux Olympiques et Paralympiques 2024 d'été à Paris dans un contexte international très tendu, bien plus que pour les précédentes éditions....

Les meilleures alternatives à VMware

Les meilleures alternatives à VMware

Beaucoup d'informations et d'annonces sont venues perturber les DSI, les opérateurs IT et les partenaires de VMware depuis son rachat par Broadcom. Pour certains d'entre eux,...

Publicité