Trop de dépenses inutiles dans le cloud pour les entreprises

Si les entreprises sont de plus en plus nombreuses à adopter le multicloud, elles ont du mal à contrôler leur dépenses dans le cloud. (Crédit Photo: Akitada31/Pixabay)

Si les entreprises sont de plus en plus nombreuses à adopter le multicloud, elles ont du mal à contrôler leur dépenses dans le cloud. (Crédit Photo: Akitada31/Pixabay)

La majorité des responsables IT interrogés par HashiCorp-Forrester estiment que leurs dépenses dans le cloud sont trop élevées et inutiles. Les raisons de gâchis financier sont une sous-utilisation et un surdimensionnement des ressources, mais aussi un manque de compétences.

Les coûts cachés du cloud sont souvent mis en avant, mais les responsables pourraient faire des économies en paramétrant mieux leurs besoins. C'est ce qui ressort d'un rapport réalisé par Forrester pour le compte de HashiCorp (éditeur notamment de la plateforme d'infrastructure as a code Terraform). L'étude a été réalisée auprès de plus de 1000 décideurs IT en Amérique du Nord, en Europe, au Moyen-Orient et en Asie-Pacifique. Elles sont 94% à déclarer que leur entreprise dépense des sommes importantes et évitables dans le cloud.

Les raisons mises en avant sont en premier lieu une sous-utilisation (66% des sondés) et un surdimensionnement des ressources (59%), mais aussi du manque de compétences en infrastructure cloud (47%). De plus, pour 37 % des personnes interrogées, la gestion manuelle des conteneurs contribue également aux dépenses excessives dans le cloud. Par contre l'étude n'a pas posé la question de savoir si les responsables IT allaient se tourner vers l'approche FinOps pour réduire ces dépenses inutiles.

L'infrastructure multicloud, un bon choix pour la plupart des entreprises Près de 60 % des sondés ont déclaré utiliser déjà des infrastructures multicloud, et 21 % de plus ont indiqué qu'ils allaient opter pour ce genre d'architecture au cours des 12 prochains mois. Le rapport a montré qu'une majorité des entreprises interrogées utilisaient déjà des infrastructures multicloud. Toujours selon l'étude d'HashiCorp-Forrester, 90 % des personnes interrogées affirment que la stratégie multicloud fonctionne pour leur entreprise. C'est beaucoup plus que les 53 % de répondants de la même enquête réalisée l'année dernière. Cette année, la fiabilité citée par 46 % des personnes a été le principal moteur d'adoption du multicloud. Par contre, la transformation numérique (43%), citée comme principal moteur d'adoption du multicloud, rétrograde en seconde position cette année. L'évolutivité, la sécurité et la gouvernance, ainsi que la réduction des coûts figurent parmi les autres facteurs d'adoption du multicloud.

Selon le rapport, près de 86 % des sondés ont déclaré qu'elles dépendaient d'une équipe chargée des opérations et de la stratégie en matière de cloud. Celle-ci accomplit des tâches essentielles comme la normalisation des services cloud, la création et le partage des meilleures pratiques et politiques, et la centralisation de la sécurité et de la conformité du cloud. Pour 41 % des responsables IT le manque de compétences est le principal obstacle à l'adoption du multicloud. Parmi les autres écueils, les répondants ont également cité le travail en silo des équipes, la conformité, la gestion des risques et le manque de formation. De plus, tout le monde (99%) estime que l'automatisation de l'infrastructure était cruciale à pour les opérations multicloud, en offrant une infrastructure en self-service plus rapide et fiable, une meilleure sécurité, une optimisation des ressources cloud et une réponse plus rapide aux incidents. Ils sont aussi nombreux (99%) à considérer la sécurité comme un facteur clé du succès du multicloud, et près de 88 % d'entre eux ont affirmé qu'ils s'appuyaient déjà sur des outils d'automatisation de la sécurité. Selon le rapport, 83 % ser servent de solutions d'infrastructure as a code.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité