Absys reprend l’activité Navision de Deloitte

(23/10/03) - Récent vainqueur du Sage d'or, qui récompense le plus grand nombre de ventes de gestion comptable et financière de la Ligne 1000 de l'éditeur, Absys axe néanmoins sa stratégie de croissance sur Navision. C'est du moins ce que laisse à penser le rachat, en juillet dernier, de l'activité Microsoft Business Navision de Deloitte & Touche par l'intégrateur roubaisien de solutions de gestion. Si le montant de la transaction n'a pas été révélé, l'opération permet à Absys de renforcer significativement son département Navision, fondé à la fin de l'année 2000, et qui pèse déjà 40% de son chiffre d'affaires. « Cette acquisition est de nature à faire progresser notre pôle Navision de 25% », calcule Jean-François Bonnechère, le Dg d'Absys. Car Absys ne se contente pas de récupérer le portefeuille clients et une partie des consultants spécialisés de Deloitte. Dans le cadre de cette cession, le cabinet d'audit entend en outre jouer le rôle de prescripteur et donc poursuivre une étroite collaboration avec Absys. Une proximité qui s'explique par les raisons pour lesquelles Deloitte s'est séparé de son activité Navision. « Deloitte a commencé à référencer l'offre Navision il y a trois ans, rappelle Jean-François Bonnechère. Mais suite à l'affaire Enron et le démantèlement d'Arthur Andersen, la réglementation américaine veut que l'on sépare les métiers de l'audit et du conseil. Deloitte s'est donc recentré sur le premier, qui est le plus rémunérateur pour eux. En plus, devenu le commissaire aux comptes attitré de Microsoft au plan international, Deloitte ne pouvait pas être à la fois auditeur et distributeur de l'éditeur de Redmond ... Mais comme ils trouvent le produit bon, ils veulent continuer à travailler en collaboration avec Absys dans le domaine informatique. » Une collaboration qui préfigure une nouvelle expansion d'Absys. En effet, même s'il réalise les deux tiers de ses recettes dans les régions du Nord de la France, l'intégrateur est aussi présent à Paris, Reims, Metz, Rouen et Strasbourg. Et il envisage d'intensifier sa couverture nationale. « Dans le cadre du développement de l'activité Navision, il nous faut une implantation nationale », reconnaît Jean-François Bonnechère qui ne cache pas rechercher activement du côté de Lyon. Confiant dans l'avenir donc, mais se méfiant de la conjoncture, Absys profite de fêter ses 10 ans pour afficher sa bonne santé. À fin septembre, l'intégrateur avait réalisé un chiffre d'affaires de 6,3 millions €, en hausse de 35% (4,7 millions arrêtés à la même époque) - soit un montant sensiblement équivalent au CA annuel de 2002 (6,7 millions €).

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

UEM, une plateforme pour les gérer tous

UEM, une plateforme pour les gérer tous

Successeurs des solutions MDM (Mobile Devices Management), les plateformes UEM (Unified Endpoint Management) visent à gérer tous les appareils et postes de travail de l'entreprise...

Publicité