Cloud public : IBM lance une nouvelle offre

Cette semaine, IBM a annoncé une autre version de son offre de cloud public. Celle-ci comporte plus de support et de services pour gérer les applications d'entreprise dans le cloud, comme celles de SAP notamment.

Selon IBM, la principale raison pour laquelle les grandes entreprises hésitent à utiliser les ressources de cloud public, vient de ce que le modèle de libre-service proposé par divers fournisseurs ne leur convient pas. Avec son offre Smart Cloud Enterprise+ (SCE+), qui inclut le support du cycle de vie logiciel, une plate-forme PaaS et la prise en charge des mises à jour des correctifs et la gestion des identités, IBM veut se différencier. Et empiéter sur le leader du marché.
« De nombreuses entreprises, pourtant très attirées par les avantages économiques du cloud, hésitent à faire tourner des applications critiques dans le cloud. Leurs applications requièrent une expertise technique pointue, un service client fonctionnant 24 heures sur 24, une sécurité renforcée et une maintenance permanente. Des contraintes que l'on trouve généralement dans l'externalisation des ressources IT, mais qui ne sont pas prises en compte dans le modèle « one-size-fits-all » des clouds en self-service », selon un communiqué de presse diffusé par IBM.

Le service SCE+ vient compléter l'offre Smart Enterprise Cloud d'IBM, apportant une garantie de disponibilité plus élevés - jusqu'à 99,7 % pour les applications SAP tournant dans SCE + - et des outils de gestion supplémentaires. IBM indique aussi que le service SCE+ inclut l'offre LifeCycle as a Service, c'est-à-dire que le support technique d'IBM aidera ses clients à gérer les applications « depuis le bac à sable jusqu'à la production », y compris pour les systèmes d'exploitation, les bases de données SAP et le middleware.

Concurrencer AWS avec du premium

En même temps que le déploiement de SCE+, IBM a étendu la présence géographique de son cloud, lequel est désormais disponible sur cinq continents, avec des datacenters à Tokyo, à Sydney, au Brésil et en Europe. L'analyste d'IDC spécialisé dans le cloud, Robert Mahowald, pense que l'annonce d'un support SAP avancé et d'une plus forte présence géographique est importante pour les entreprises à la recherche de services cloud. « IBM marche clairement sur les plates-bandes d'AWS, » a écrit l'analyste dans un courriel. « Le fait qu'IBM élargisse ses services App Lifecycle et de migration renforce ce point de vue. IBM SCE+ ressemble un peu à AWS (Elastic Compute Cloud ou EC2), mais il offre des services premium basés sur l'expérience, alors qu'AWS est beaucoup plus self-service ».

L'offre séduira plus directement les entreprises à la recherche d'un support plus important de la part de leur vendeur, ou des clients qui ont des hébergements gérés chez IBM et veulent profiter de la flexibilité d'un modèle cloud extensible et accessible sur abonnement.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité