Des serveurs Sun pour concurrencer Dell

(18/09/03) - "Nous avons une stratégie très claire : faire baisser les coûts" proclame Mark Tolliver, directeur de la stratégie de Sun, en ouverture de la deuxième journée de Sun Networks, consacrée aux annonces concernant les systèmes. Et de décliner une série de nouveautés dans le domaine des serveurs, avec prix comparatifs à l'appui. Le Sun Fire V440, un serveur rack sous Solaris - l'Unix maison - doté de deux à quatre processeurs UltraSparc IIIi, 16 Go de mémoire, et quatre disques sous la barre des 10 000 $ en configuration de base (9995 dollars), semble très bien positionné face aux concurrents(Dell PE6650, HP DL 580 et IBM x360). "Totalement configurés, nous sommes deux fois moins chers" martèle Mark Tolliver. Pour les groupes de travail de 20 a 200 personnes, le Sun Fire V250 en version mono ou biprocesseur Ultrasparc IIIi, avec jusqu'a 8 Go de mémoire démarre, lui, à 2 995 $. Là encore, le principal concurrent s'appelle Dell, avec le PE 260. Ce serveur est également proposé au sein d'une offre intégrée, avec 15 terminaux légers SunRay - et le logiciel serveur adéquat - pour 15 $ par mois et par utilisateur. Du nouveau encore du côté des postes de travail, avec le Sun Blade 1500 Workstation sous Solaris, à partir de 2 995 $. Un rapport prix/performances qui - selon Sun - est 70% meilleur que chez HP ou IBM. A noter par ailleurs la sortie du Sun Fire V60x Compute Rack System, un rack complet prêt à installer de 32 blades biprocesseurs x86 Xeon sous Linux, livré avec le logiciel de gestion de calcul en grille. Prix de départ : 185 000 $.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité