Echec des négociations Ballmer/Monti, Microsoft au pied du mur

(18/03/04) - C'était vraiment très sympa mais on n'a pas réussi à se mettre d'accord. C'est en substance la conclusion que tire Microsoft de ses ultimes conversations avec la Commission européenne, qui arrive au terme d'une procédure de longue haleine qui l'a vu ouvrir deux enquêtes antitrust contre l'éditeur de Windows. Ce dernier n'a semble-t-il pas pu - en dépit de l'intervention de Steve Ballmer son président - convaincre Mario Monti, Commissaire européen à la concurrence, de signer un accord amiable. Une stratégie qui avait pourtant porté ses fruits outre-atlantique. En Europe, "les discussions (...) se sont conclues dans un esprit professionnel et de coopération mais sans qu'un accord soit trouvé" explique Microsoft dans un communiqué. Reste donc le verdict qui devrait intervenir mercredi 24 mars après délibéré de la Commission européenne sur proposition de Mario Monti. Microsoft risque une lourde amende et de devoir faire des concessions techniques, notamment quant à l'ouverture de Windows aux fournisseurs tiers.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

Publicité