EMC : une grande partie de la croissance vient de VMware

Au quatrième trimestre 2012, les revenus d'EMC ont augmenté de 8 %, et son résultat net de 5 %, principalement grâce à la performance de sa filiale VMware dont le chiffre d'affaires a augmenté de 22 %. Un double record pour l'entreprise.

Comme l'a annoncé EMC hier, ses recettes se chiffrent à 6 milliards de dollars au 4°T 2012, en hausse de 8 % par rapport au même trimestre 2011, alors que son bénéfice net a atteint 870 millions de dollars, en hausse de 5 %. 

Selon le président et COO d'EMC David Goulden, qui répondait aux questions des analystes lors d'une conférence téléphonique, « cette année, nous prévoyons que le bénéfice d'EMC augmentera plus vite que ses recettes ». Ainsi, « en année pleine, sur 2012, le chiffre d'affaires s'élève à 21,7 milliards de dollars, et devrait atteindre 23,5 milliards de dollars en 2013, avec une croissance plus rapide au second semestre », a-t-il déclaré. « Notre stratégie continue de se concentrer sur le cloud, le big data et l'informatique de confiance », a-t-il ajouté.

Une grande partie de la croissance d'EMC observée au quatrième trimestre provient de sa filiale VMware, qui affiche 1,29 milliard de dollars de recettes, en hausse de 22 % par rapport à l'an dernier. Néanmoins, cette croissance se ralentit, et VMware a même annoncé, en prévision de cette baisse, la suppression de 900 emplois lors de la communication de ses résultats, mardi dernier.

Forte demande sur les produits de cache et de stockage flash

Au quatrième trimestre, les recettes générées par les plates-formes de stockage en réseau d'EMC haut de gamme et milieu de gamme ont augmenté de 6 % en glissement annuel, de même que les revenus de ses produits de stockage Symmetrix. « Sur cette période,  l'augmentation des ventes de produits de stockage de milieu de gamme, dont la gamme NAS Isilon, est en baisse, à 5 %, contre 9 % pour l'année pleine », a déclaré M. Goulden.

EMC a également indiqué que la demande pour les produits de cache et de stockage flash restait forte. « Plus de la moitié de nos baies de stockage intègrent de la mémoire flash. Les clients les utilisent dans des configurations hybrides», a-t-il ajouté. Selon lui, l'importance du flash ne se mesure pas nécessairement à la part de stockage qu'il représente. « Pour certains clients, 5 % de stockage flash peut compter pour 80 % des opérations I/O par seconde », a expliqué le COO d'EMC. Le président du conseil d'administration et CEO d'EMC, Joe Tucci, a précisé que certains produits de stockage intègreraient plus de mémoire flash. « Nous allons jouer sur le stockage tout flash et nous proposerons aussi de nombreux produits hybrides », a-t-il déclaré.

Enfin, RSA, la division sécurité d'EMC, a vu son revenu global baisser de 3 % à 235 millions de dollars, avec une évolution marquée des produits vers les services.
Replacées au niveau mondial, les recettes réalisées sur le territoire américain ont augmenté de 5 % à 3,1 milliards de dollars, ce qui représente 52 % du chiffre d'affaires d'EMC. En dehors des États-Unis, les revenus ont augmenté de 12 %, l'Asie-Pacifique et le Japon affichant la croissance la plus rapide, à 19 %.

Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité