La SSII OPen, 3 000 salariés, veut en recruter 700 de plus en 2012

A l'image de l'année passée, Open entend recruter plusieurs centaines d'ingénieurs et de consultants, dont 75% d'expérimentés, pour ses pôles conseil, ingénierie applicative et infrastructures.

La SSII française Open (3 100 collaborateurs) reconduit en 2012 un plan de recrutement visant à l'intégration de 700 ingénieurs et consultants en France, en Belgique et au Luxembourg. Les candidats devront être en phase avec l'expertise technologique du groupe en ingénierie applicative dans le domaine des infrastructures, ainsi que dans l'accompagnement des métiers des clients. Sur la partie conseil, l'entreprise veut s'entourer de consultants de haut niveau en sécurité et banque, et également de juniors.

En termes d'expérience professionnelle, 75% des embauches concerneront des profils expérimentés. Le pourcentage restant sera réservé à des débutants ou des juniors possédant moins de 2 ans d'expérience, avec un niveau de formation à Bac+5.

Cooptation et réseaux sociaux

Les postes à pourvoir sont variés : il s'agit d'ingénieurs d'études (.Net, Java, C++) et multimédia, d'ingénieurs systèmes et réseaux (Unix, Windows, Cisco), de spécialistes en informatique embarquée et en temps réel, de consultants métiers, d'architectes/'urbanistes et d'administrateurs bases de données et systèmes.

Open recherche, en parallèle, des chefs et des directeurs de projet, des consultants en organisation, en conduite du changement et en transformation du SI, ainsi que des ingénieurs commerciaux.

Pour attirer les bons candidats, Open entend s'appuyer sur la cooptation qui lui a permis de réaliser près d'un tiers de ses recrutements en 2011. La SSII renforcera également sa présence sur les réseaux sociaux. Les candidats peuvent postuler à l'adresse candidature@open-groupe.com



Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité