PDA Shop s'achemine vers une liquidation

C'est l'épilogue d'une belle réussite qui a mal tourné à la suite d'un cambriolage. Faute de repreneur, le tribunal de commerce de Paris devrait prononcer la semaine prochaine la liquidation du distributeur parisien spécialisé dans les produits nomades Hamiro Distribution. Cette société, qui exploite encore un magasin à l'enseigne PDA Shop dans le XVIIe arrondissement de Paris, était en redressement judiciaire depuis un an. Outre la fermeture de ce point de vente, la liquidation entraînera la suppression de dix emplois. Il y a encore deux ans, rien n'aurait permis d'imaginer une telle issue. La société flirte alors avec les 7 millions d'euros de chiffre d'affaires avec un effectif de près de trente personnes. Elle vient d'ouvrir son troisième point de vente, anime un réseau d'une trentaine de revendeurs répartis dans toute la France et fait fructifier un portefeuille clients de près de 350 entreprises. Mieux : le distributeur a été approché par une société de capital-risque, prête à lui apporter les fonds nécessaires à son déploiement dans toute la France. Mais un cambriolage mal indemnisé et l'annonce du retrait de Sony du marché du PDA, qui représentait le tiers de ses facturations, viennent tout remettre en cause. Dès lors, les mauvaises nouvelles s'enchaînent : rétractation des investisseurs, ralentissement du marché et guerre des prix achèvent d'assécher la trésorerie. Une cessation de paiement et le licenciement de dix-sept personnes, début 2005, ne suffiront pas à redresser la situation.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité