Pourquoi HP n'a finalement retenu que 300 revendeurs Privilège

Officialisée le 1er février, la liste des revendeurs HP Privilège est moins longue que prévue. Face à la montée des mécontentements, le constructeur prévoit déjà d'en intégrer trente de plus.

300 et, pour le moment, pas un de plus. La première liste officielle des revendeurs Privilège de HP, qui sera rendue publique le 1er février, suscite déjà de nombreux commentaires. Pour quelles raisons en effet, après avoir annoncé le chiffre de 350 en septembre 2005, puis 370 deux mois plus tard, le constructeur ne rend éligible au précieux sésame « que » 300 revendeurs ? Serait-ce le courroux exprimé par les grands grossistes généralistes de voir filer une bonne partie de leur marge arrière vers les cadors du réseau HP qui a poussé le constructeur à réduire le nombre de ses « Privilège » ? Dans tous les cas, la décision prise par HP suscite déjà des réactions, comme celle du patron du revendeur Arrobas (voir encadré ci-dessous). Pour sa part, Éric Lallier, directeur commercial channel de HP France, temporise en estimant qu'une trentaine devraient à terme rejoindre les Privilège : « Nous ne souhaitons pas pénaliser les partenaires « monomarques » HP même s'ils n'entrent pas dans les critères de chiffre d'affaires. Nous allons établir un plan de charge sur un an pour qu'ensuite ils rejoignent les autres. » En attendant, les premières campagnes de valorisation des 300 partenaires Privilège devraient démarrer dans les tout prochains jours. HP prévoit d'investir chaque trimestre deux millions d'euros dans des actions marketing.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité