Red Hat vise les éditeurs d’en bas

(30/04/03) - Généraliser l'intégration d'applications métier à son système d'exploitation, telle est l'ambition aujourd'hui affichée par Red Hat. Au service de ce projet, le fournisseur de solutions Linux a lancé au début du mois d'avril, un programme de certification baptisé Redhat Ready. Il s'adresse aux éditeurs de logiciels (ISV), souhaitant porter leurs applications sur sa plateforme, Red Hat Enterprise Linux. L'objectif est de garantir et de labelliser la relation technologique unissant Red Hat et l'éditeur, et donc la qualité de l'offre commune. Red Hat propose, dans le cadre de ce programme, de nombreux services à ses futurs partenaires et prend à leur égard un certain nombre d'engagements, dont, et il est d'importance, la stabilité garantie de son système d'exploitation pendant cinq ans, puisqu'il prend en charge l'intégration des améliorations apportées par la communauté Linux. Corollaire de cet engagement, Red Hat s'assure que la version de Linux utilisée par l'éditeur partenaire est bien celle qu'il propose. « Linux étant un logiciel libre, rien n'empêche un fournisseur de solutions de se composer sa propre plate-forme Linux », souligne en effet Franz Meyer, directeur Europe du Sud de Red Hat. L'éditeur a déjà établi ce type de partenariat au niveau mondial avec des éditeurs internationaux, tels que Oracle, IBM, BEA ou Veritas.... Toutefois, les marché locaux regorgent de centaines d'éditeurs qui ne peuvent être gérés en direct par la maison mère. Le programme Red Hat Ready permet donc au fournisseur de se rapprocher de ces acteurs, de créer une relation avec eux et d'accélérer par ce biais la diffusion de sa plate-forme, notamment dans le tissu des PME. Pour être éligible au programme Ready et tester ses applications sous Red Hat Linux, les éditeurs doivent souscrire à Red Hat Enterprise Linux AS développer Edition, pour 60 dollars. Ils ont aussi l'obligation de s'engager à assurer le support de leur client sur la plate forme Linux. Des formations certifiantes sur cette technologie, d'une durée de cinq jours, leur seront en outre proposées pour environ 2 500 euros par personne et par jour. Red Hat n'a pas encore signé d'accord Red Hat Ready, en France. Il est toutefois en contact avec des éditeurs tels que PolySpace, Arkeia ( sauvegarde) et Atempo (ex Quadratec) qui ont pris les devants.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Le Zero Trust, un modèle à explorer

Zero Trust, ZTNA (Zero Trust Network Access) ou plus globalement SASE (Secure Access Service Edge), tous ces concepts ou modèles de cybersécurité inventés par les cabinets...

iPaaS : au coeur des convergences du SI

iPaaS : au coeur des convergences du SI

A l'heure où les données migrent de plus en plus dans le cloud public, les entreprises se doivent de contrôler leurs flux, de les préparer, de les intégrer et de les connecter...

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les accélérateurs viennent booster les datacenters

Les datacenters des services providers, des opérateurs, mais aussi des entreprises cherchent en permanence à optimiser leurs infrastructures virtualisées pour les rendre plus...

Publicité