Toshiba prépare des puces NAND pour les datacenters

L'un des plus grands fabricants mondiaux de puces à mémoire flash développe une gamme de produits basés sur ses puces NAND et destinés au stockage de grandes quantités de données. Avec ces offres ciblant les datacenters, Toshiba espère stimuler la demande.

L'entreprise japonaise est en train d'adopter une stratégie à trois niveaux afin de stimuler la demande de mémoires flash NAND, dont il est l'un des plus grands fabricants au monde. Toshiba veut ainsi proposer des puces mémoire qui puissent être intégrées dans du matériel de stockage, des serveurs de données combinant disques durs classiques, disques SSD et à mémoire flash, plus des services logiciels pour l'analyse et le traitement des grandes quantités de données. « Jusqu'à présent, nous avons essentiellement vendu nos produits à des entreprises tierces, mais nous voulons renforcer nos propres offres », a déclaré Masaki Momodomi, ingénieur senior chez Toshiba.

Les fabriquants de mémoire flash NAND comme Toshiba sont dans une course permanente pour livrer des puces avec des circuits toujours plus petits, afin de réduire le coût du stockage et augmenter également l'efficacité des supports. Mais la technologie actuelle a des limites physiques qu'ils ne peuvent dépasser. Jusqu'à présent, l'objectif de l'entreprise japonaise consistait essentiellement à battre des rivaux comme Samsung. L'an dernier, Toshiba a été le premier fabricant à lancer des disques durs SSD intégrant une mémoire à 19 nanomètres.

Un besoin d'innovation constant

Selon Masaki Momodomi, Toshiba sera en mesure de livrer des puces à moins de 19 nanomètres au cours des deux prochaines années. Le fabricant travaille également sur une solution de stockage à trois dimensions, qui pourrait succéder à la technologie flash NAND actuelle. Cette technologie consiste à superposer plusieurs couches mémoire pour augmenter la densité. « Les premiers prototypes pourraient être prêts d'ici à 2013 », a déclaré l'ingénieur de Toshiba. Cette technologie s'inscrit dans la récente stratégie de recherche et de développement de l'entreprise. Dans son siège social, situé au centre de Tokyo, l'entreprise a montré plusieurs produits à venir, et des technologies comme le cryptage quantique ou encore des diodes luminescentes organiques pour l'éclairage domestique.

Sur le plan stratégique, Toshiba envisage également d'étendre ses effectifs à l'extérieur du Japon. Comme l'a déclaré l'entreprise, d'ici à mars 2015, 70% de son personnel de recherche sera embauché en dehors du pays. Les nouvelles recrues viendront majoritairement de Chine, d'Inde et du Vietnam. Les projets de recherche seront aussi orientés sur des technologies et des produits destinés aux pays où ils sont développés. « Nous devons rester très fortement ancré sur les tendances mondiales », a déclaré Akira Sudo, un responsable R&D de Toshiba.



Ajouter un commentaire
0
Commentaires

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

Cybersécurité : Faire face aux dernières menaces

« Alertés par une consommation énergétique très élevée d'un fournisseur d'énergie, de nombreux policiers sont intervenus croyant à une ferme de culture du cannabis, il s'agissait...

Publicité