WebOS en open source sortira au mois de septembre

HP a annoncé mercredi qu'il envisageait de libérer les sources de webOS en septembre 2012, sous licence Apache 2.0. WebOS est le système d'exploitation mobile développé par Palm suite au rachat de BeOS, que HP a acquis en 2010 pour un montant 1,2 milliard de dollars. 

En décembre dernier, HP avait annoncé qu'elle ouvrirait webOS à la communauté Open Source, suite à sa décision d'arrêter de fabriquer des smartphones et des tablettes utilisant le logiciel. La société a donc publié un calendrier précisant l'ordre de libération  des différents éléments de l'OS. Celui-ci démarrera par la publication du code source d'Enyo 2.0, le framework applicatif du système d'exploitation. Il s'agit d'un outil qui permet aux développeurs d'écrire des applications qui fonctionnent à travers différents terminaux sous webOS. Avec le passage d'Enyo 2.0 au modèle Open Source, il supportera d'autres systèmes d'exploitation - webOS bien sûr mais également iOS et Android, afin que les développeurs puissent plus facilement concevoir une application qui tourne sur plusieurs plate-forme mobiles.

Une feuille de route plus serrée

La version bêta de webOS à la sauce Open Source sera publiée en août prochain, un mois avant la sortie de la version 1.0  programmée pour septembre 2012. La feuille de route sera plus réduite que pour certains autres projets mobiles Open Source. Par comparaison, Symbian a mis  un an et huit mois pour libérer son code. Pendant ce temps, les systèmes d'exploitation d'Apple et Google ont gagné du terrain et le projet Symbian a finalement été délaissé.

Toutefois, le processus d'ouverture de webOS devrait être moins complexe que ce qu'il en a été pour Symbian, avait déclaré Jay Lyman, analyste au sein du  451 Group, lors
de l'annonce de HP visant à rendre Open Source l'OS mobile. Il avait également prédit que le fabricant choisirait une licence Apache, l'une des plus permissives dans la mesure où elle permet aux développeurs de mélanger le code avec leurs propres inventions et de vendre des produits utilisant le code associé.

Le projet semble bénéficier du soutien de Bill Veghte, un ancien dirigeant de Microsoft qui vient tout juste d'être promu directeur de la stratégie chez HP. Dans un  communiqué, il a déclaré que HP entendait  accélérer le développement de webOS en s'assurant que les avantages de  l'outil soient disponibles pour toutes les applications web.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

2024, l'année de Windows 11

2024, l'année de Windows 11

Si le parc de PC dans les entreprises françaises fonctionne encore majoritairement sous Windows 10, Microsoft a toutefois fixé la fin de son support le 14 octobre 2025....

Publicité