29 fournisseurs créent leur éco-organisme

Bien qu'elle ait enfin été transposée en droit français, la directive européenne sur le recyclage des déchets d'équipements électriques et électroniques (DEEE) doit encore être accompagnée de la création d'une filière de traitement spécifique pour être appliquée. Dans cette optique, plusieurs éco-organismes ont vu le jour dont le dernier en date est Ecologic, fruit de l'association entre 29 fabricants parmi lesquels figurent Brother, Epson, Pioneer, Sagem, Kodak ou encore Fujifilm au titre d'actionnaires fondateurs. «Nous devons leur permettre de mettre en place des solutions de collectes et de traitement qui satisfassent à la réglementation», explique René-Louis Perrier, le président d'Ecologic. L'organisme devrait déposer dans le courrant du mois une demande d'agrément et être opérationnel au printemps, date à laquelle la constitution de la filière française de traitement des déchets devrait être achevée. En créant leur propre éco-organisme, ces fabricants souhaitent en outre ne pas devenir tributaires des distributeurs qui ont déjà crée une structure de même type nommée Ecosystem. «En étant à la fois actionnaire d'une filière et points de collecte des déchets les distributeurs pourraient transformer le service de traitements des DEEE en une sorte de marge arrière», estime René-Louis Perrier. D'où la nécessité pour les fournisseurs, à qui la loi imposent de financer le traitement des déchets, de se poser en concurrents des distributeurs afin que les tarifs de ces derniers ne soient pas surévalués.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité

Derniers Dossiers

SD-WAN : un marché bouillonnant

SD-WAN : un marché bouillonnant

Les réseaux MPLS, longtemps et toujours utilisés pour interconnecter les différents sites de l'entreprise, doivent aujourd'hui cohabiter avec la technologie SD-WAN qui agrège tout...

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

La sauvegarde à l'heure du cloud hybride

Le basculement en faveur des architectures cloud est une tendance forte, mais n'est pas synonyme de simplification. Il faut gérer la transformation et l'hybridation des systèmes...

Publicité