Affaire du Crédit lyonnais : Stéphane Richard renvoyé devant le Tribunal correctionnel

Stéphane Richard, PDG d'Orange, n'a pas refusé de briguer un troisième mandat à la tête du premier opérateur télécoms français. (crédit : D.R.)

Stéphane Richard, PDG d'Orange, n'a pas refusé de briguer un troisième mandat à la tête du premier opérateur télécoms français. (crédit : D.R.)

Le PDG d'Orange Stéphane Richard est renvoyé devant le tribunal correctionnel dans l'affaire de l'arbitrage du litige avec le Crédit Lyonnais qui avait permis à Bernard Tapie d'obtenir 403 millions d'euros en 2008.

Mis en examen en 2013 dans l'affaire Tapie/Crédit Lyonnais, le PDG d'Orange a été renvoyé devant le tribunal correctionnel. Stéphane Richard, directeur de cabinet de 2007 à 2009 de la ministre de l'Economie Christine Lagarde, est accusé de complicité d'escroquerie et de détournement de fonds publics. Le dirigeant est soupçonné, selon Reuters, d'avoir dissimulé à sa ministre de tutelle des éléments essentiels du dossier, d'avoir participé à des réunions à l'Elysée à son insu, et d'avoir donné sans droit des instructions relatives à cet arbitrage.

L'arbitrage rendu en 2008 en faveur de Bernard Tapie dans l'affaire l'opposant depuis 1993 au Crédit Lyonnais, avait permis à l'homme d'affaires, grâce à un arbitrage, d'obtenir 403 millions d'euros avant de voir ce dernier finalement annulé au civil.

Stéphane Richard, dirigeant d'Orange depuis 2011 compte toujours briguer un troisième mandat dont l'échéance du deuxième arrive en mai 2018.

s'abonner
aux newsletters

suivez-nous

Publicité
Publicité

Derniers Dossiers

Publicité